-4 500 000 000 Naissance du Système solaire.
-56 000 000 Début de l'Éocène.
 -10 500 Colonisation de l'Amérique du Sud
PROTOHISTOIRE (-2600 à -800)
ANTIQUITÉ
An 0
An 395
An 1000

 

ANTIQUITÉ

 

En Grèce Époque archaïque (-800 à -500)

CIVILISATION CELTE

(-800 à -52)

                        

-800 Début de l'invasion des Celtes qui vont remplacer peu à peu les Ligures.

Age du fer/de Hallstatt

                                                 
 

           Homère                  

Les récits de l'Iliade et de l'Odyssée auraient été écrits par le poète grec Homère, aveugle dit-on, qui serait né en Asie-Mineure, et dont pas moins de sept villes revendiquent la naissance.
 

On pense le plus souvent que ses poèmes ont été écrits vers le milieu du VIII ième siècle av. J.C. Les deux épopées sont en vers classiques hexamètres dactyliques, utilisant une forme impersonnelle et noble, et un vocabulaire riche.

L'Odyssée est une épopée découpée en vingt-quatre chants qui racontent le retour d'Ulysse vers sa patrie après la guerre de Troie.

 

                                                              

-800  à - 696 av. J.C. Le Royaume de Phrygie : les Phrygiens, d'origine Thrace, firent partie des "Peuples de la mer" qui furent responsables de la destruction finale de l'Empire Hittite. Ils s'installèrent sur les ruines des villes hittites mais les premières traces archéologiques de leur civilisation n'apparaissent cependant qu'au milieu du VIIIe siècle av. J.C. lorsque Gordion, la première capitale de ce royaume éphémère mais très puissant, fut fondée. La Phrygie était réputée pour son roi légendaire, Midas aux oreilles d'ânes, qui avait le pouvoir de changer tout ce qu'il touchait en or, et pour le fameux noeud du roi Gordias qui fut tranché par Alexandre le Grand. Les Phrygiens excellaient dans le travail des métaux, le tissage, le travail du bois et de la marqueterie. En 696, Gordion fut détruite par les Cimmériens. Après cette invasion, les Phrygiens connurent un second âge d'or qui se manifesta particulièrement dans d'autres centres situés entre Afyon et Eskişehir (reliefs rupestres monumentaux de Midasşehir/Yazılıkaya). La Phrygie passa sous la domination des Lydiens puis des Perses et c'est alors qu'elle déclina considérablement. A la période hellénistique, elle passa aux mains d'Antigonos, de Lysimaque, des Séleucides, des Galates, de Pergame et finit par être annexée à la Province Romaine d'Asie.

         

Le bonnet Phrygien : Durant la domination perse, des Iraniens se sont installés dans la région de la Phrygie. Au quatrième siècle de notre ère, sept ans après la victoire du roi Alexandre le Grand, nombre de villages de Cappadoce sont encore peuplés d'Iraniens descendants des premiers colons, qui ont conservé leurs croyances anciennes, notamment le culte de Mithra qui fait de nombreux adeptes parmi les non-Iraniens. Ce sont même les Grecs qui donnent l'appellation "bonnet phrygien" nommé aussi "bonnet oriental", parce que cette coiffe est également portée par de nombreuses tribus iraniennes, aussi bien celles de la Cappadoce que les Scythes ou les Sogdes d'Asie centrale. Elle orne aussi invariablement la tête de Mithra, divinité des peuples indo-iraniens.

Vers l'an -800
La Grèce vit une crise sociale, avec l'enrichissement des riches propriétaires terriens, et une augmentation des pauvres, ce qui aboutit à la création d'un prolétariat rural, à l'exode vers les villes ou le départ dans les colonies. Dans le même temps, le commerce connaît un grand développement favorisé par l'apparition des monnaies et la création d'une classe de commerçants et d'artisans. La nouvelle « bourgeoisie » demande à être plus associée au pouvoir politique et le prolétariat agricole réclame une redistribution des terres et l'abolition des dettes, par des mouvements sociaux.
Avènement de l’aristocratie dans la plupart des villes grecques. L’esclavage se développe. Les Grecs colonisent le monde méditerranéen. Prépondérance de Milet en Ionie. Colonies de Samiens à Samothrace, d’Ioniens de Paros à Thasos. DesTarente.

-800 à -700 Apogée Ionienne

___________________________________________________________________________

-776 Fondation des Jeux Olympiques.

C’est l’an 1 du calendrier grec adopté en 260 av. J.-C.. Notons que les Jeux Olympiques sont les plus prestigieux, mais près de 300 compétitions du même type voient le jour par la suite : les Jeux Pythiques, les Jeux Néméens, les Panathénées et les Jeux Isthmiques notamment. Ces compétitions sont exclusivement réservées aux hommes et les femmes sont même interdites d'assister aux épreuves. Les femmes possèdent leurs jeux qui ont également lieu tous les quatre ans, généralement au mois de septembre sur le site d’Olympie, quinze jours après ceux réservés aux hommes : les Jeux Héréens

___________________________________________________________________________

-753 Fondation de Rome.

Rome naît du regroupement de 7 villages latins et sabins

___________________________________________________________________________

Vers -750, généralisation de l’écriture alphabétique en Grèce, sans doute empruntée aux phéniciens. Son usage est presque uniquement poétique. Épopée grecque de l'Iliade
En Italie centrale, essor des cités États de la civilisation des Étrusques.


Arrivée des Proto-celtes, dits Celtes de Hallstatt, sur le Nord et l'Est des Alpes, ouvrant la période du premier âge de fer celtique, marquant la fin de la Préhistoire. Cette époque est aussi celle, selon la tradition, de la fondation de Rome (753 av. J.-C.), par Rémus et Romulus.
A partir du VIIIe siècle, les Phéniciens, puis les Grecs, franchissent le détroit de Gibraltar et font le commerce de l’alun, de l’étain et du fer avec les Îles Britanniques.
Dynasties doriennes à Corinthe.
En Grèce, première inscription alphabétique connue et fondation des premières colonies grecques qui s'étendront, depuis la région occidentale de la mer Méditerranée jusqu'aux côtes orientales de la mer Noire .
En Angleterre, diffusion de la métallurgie du fer.

-750  Homère (en grec ancien Ὅμηρος / Hómêros) est réputé avoir été un aède (poète) de la fin du VIIIe siècle av. J.-C. C'est le premier poète grec dont les œuvres nous sont parvenues. Il était surnommé simplement « le Poète »
         Début des colonies grecques en Italie
          Invasion cimmérienne qui détruisent le royaume d'Ourartou

Le peuple Cimmérien : Le mot Grec Kimméryi, peut-être emprunté à l'Hittite Kammara, désignait une contrée brumeuse et nordique. Il se retrouve dans son nom moderne : la Crimée.  Peuple Indo-Européen qu'on estime de race Thraco-Phrygienne, venu de la Hongrie et de la Roumanie, il occupe peut-être la steppe Russe au nord de la Mer Noire dès 1200 avant JC. Les Cimmériens, appelés aussi Kymris ou Cimbres, peuvent être identifiés avec les fondateurs de la civilisation du Luristan. Ils se réunissaient périodiquement en amphictonies, comme le font les Lurs nomades aujourd'hui encore.

-750 à - 700, selon le témoignage des historiens Grecs, complétés par la chronologie Assyrienne, ils sont dépossédés des steppes Russes par les Scythes. Face à cette invasion, les Cimmériens se déchirent : les nobles souhaitent résister semble-t-il, alors que le reste de la population choisit la fuite. La querelle dégénère en conflit armé qui s'achève sur une défaite des nobles. Une partie des Cimmériens dut alors semble-t-il se réfugier en Hongrie, le reste s'enfuit par la Thrace (d'après Strabon) ou par la Colchide (Hérodote) en Asie Mineure
 

VII° VI° av JC  Les Étrusques fortifient Rome et l'organisent y construisent des monuments. Ils s'étendent jusqu'à la Campanie ( Pompeï) et la plaine du Pô

les Étrusques subissent les invasions des Grecs des Samnites des Gaulois

-750 Adoption de l’Alphabet phénicien par les Grecs.

 

-750 Egypte Basse époque : dynastie saïte, occupation perse, dernières dynasties autochtones puis domination hellénistique (Alexandre, les Ptolémées).

___________________________________________________________________________

-740 Fondation d’une colonie grecque à Cumes (Italie).

Guerre lélantine.

La guerre Lélantine est l'occasion au VIIIe siècle, d'observer deux coalitions d'états entraînées dans un conflit au départ limité à l'Eubée, Chalcis et Erétrie se disputant la plaine Lélantine.

___________________________________________________________________________

-737 Première guerre de Sparte contre la Messénie (jusqu’en -716).

Les guerres de Messénie sont un ensemble de trois guerres menées par Sparte contre les Messéniens, puis contre les hilotes.
Comme le note Tyrtée, la Messénie est « bonne à labourer, bonne à planter », et le roi Polydore affirme s'attaquer à la partie de ce territoire qui n'est pas encore allotie.
La guerre est en fait une série de coups de main ou de sièges, sans grande bataille décisive. Il faut dire que l'armement des soldats n'est pas encore l'équipement hoplitique, et que la phalange n'est pas encore pratiquée. Sparte est assistée par des mercenaires de Crète et de Corinthe, tandis que la Messénie bénéficie du soutien arcadien et des troupes d'Argos et de Sicyone.
Le conflit dure 19 ans, selon Tyrtée (élégie 4 Diehl), à l'issue desquels Sparte remporte la victoire. La forteresse de l'Ithômé, dernier bastion messénien, est détruit. L'aristocratie messénienne s'enfuit dans les cités alentour, tandis que le peuple est obligé de verser la moitié de sa production agricole à ses nouveaux maîtres.
___________________________________________________________________________
-733
 les corinthiens fondent syracuse en Sicile.

___________________________________________________________________________
-728 L'Empire assyrien annexe la Babylonie et Sargon II domine alors un immense empire qui règne sur tout me Moyen-Orient.

___________________________________________________________________________

-725 à la suite d’une invasion de Cimmériens dans la vallée du Danube, la civilisation celtique du premier âge du fer (période hallstattienne) se constitue en Allemagne du Sud, dans l’actuelle Tchécoslovaquie, en Autriche et en France, entretenant de nombreux rapports avec les cultures régionales des peuples voisins (Ligures, Ibères, Illyriens).

___________________________________________________________________________

-722  Destruction de Samarie

___________________________________________________________________________

-721 av. JC le roi Assyrien Sargon II écrasa le royaume d'Israël, qui cessa d'exister, et déporta ses 10 tribus vers la Mésopotamie où elles disparurent dans l'oubli comme esclaves (les 10 tribus perdues d'Israël).

___________________________________________________________________________

-720. Selon la légende, Orrhipos de Mégare est le premier athlète à se présenter nu aux Jeux Olympiques. Il perd en fait son pagne en pleine course, mais remporte toutefois l’épreuve. Suite à ce « signe des dieux », les Grecs adoptèrent la nudité pour les athlètes. D’autres sources suggèrent que les Spartiates sont à l’origine de cette évolution.

___________________________________________________________________________

-715   Début de la Basse Époque Égyptienne
Midas, roi de Phrygie a réellement existé et a régné de 715 à 676 avant JC. Il était reconnu comme un monarque sage et pondéré, mais la légende lui octroie une destinée plus agitée...

Midas, roi de Phrygie était cupide et obsédé par l'or.
Afin de satisfaire cette obsession, il ordonna un fête en l'honneur de Dionysos.
Celui-ci, pour le remercier de la chaleur de l'accueil lui permit de formuler un vœu.
Midas lui demanda : " Fais que tout ce que je touche se transforme en or"
Dionysos exauça son vœu.
Dès lors, tout ce que touchait Midas se transformait en or. Après un moment d'euphorie, il ne tarda pas à se rendre compte de l'inconvénient de ce don.
Il ne pouvait plus manger; instantanément les aliments devenaient or. Il ne pouvait plus caresser ses enfants, ils se changeaient immédiatement en statue dorées... etc...
Comprenant son erreur, il pria Dionysos de le délivrer de ce sinistre don.
Dionysos lui dit alors qu'il n'y avait qu'un moyen pour lui de se débarrasser de ce fardeau, c'était de se rouler dans le fleuve Pactole.
Midas courut s'y baigner, et fut délivré du don. Depuis ce jour le fleuve Pactole charrie des paillettes d'or.
Quelques temps plus tard, Midas accepta d'être l'arbitre d'un concours de musique entre le Satyre Marsyas, à la flûte de Pan et Apollon jouant de la lyre. Préférant nettement la flûte de Pan, Midas déclara Marsyas vainqueur.
Mal lui en prit. Apollon, très contrarié par ce choix, déchiqueta Marsyas et affubla éternellement le roi Midas d'une magnifique paire d'oreilles d'âne.
A partir de ce jour, Midas afin de cacher son infirmité, porta jour et nuit un bonnet conique maintenu par deux bandeaux. (Le célèbre bonnet Phrygien) Malheureusement son barbier s'en aperçut, et devant l'air menaçant du roi, sachant qu'il ne pourrait garder le secret, creusa un trou dans la terre près d'une rivière et lui confia le secret qu'il recouvrit de terre pour l'empêcher de sortir.
Quelques temps plus tard, des roseaux ayant poussé au dessus de ce trou répétaient à la moindre brise ; "Le roi Midas a des oreilles d'âne"..."Le roi Midas a des oreilles d'âne"..."Le roi Midas a des oreilles d'âne"..
.
___________________________________________________________________________

- 708, Les cimmeriens en fuite après l'invasion scythes franchissent le Bosphore et prennent pied en Asie Mineure où, autour d'Héraclée et de Sinope, ils constituent un établissement permanent. De ce repaire, des bandes partent constamment au pillage des régions de l'intérieur. Car les Cimmériens ne sont pas à la recherche d'un territoire : ce sont des guerriers et des pillards qui vivent de rapine.

Ils auraient ainsi envahi au VIIème siècle avant JC le royaume d'Urartu et celui des Mèdes avec qui ils ont une parenté ethnique et les mêmes divinités. Ils tardèrent pas à se heurter à la puissance Assyrienne.

___________________________________________________________________________

-706 Tarente

Taras le fils de Poséidon et de la nymphe Satyra, aurait été sauvé lors d'un naufrage par un dauphin qui le déposera près de la future cité qui portera son nom. Tarente, fondée vers 706 avant Jésus-Christ par les Parthéniens, sera la seule colonie de Sparte.

                                                                         

___________________________________________________________________________

-700   Cavalerie assyrienne

                                                     
 

Les Lydiens inventent la monnaie

   

Colonisation de la Chalcidique par les Grecs.

-Troie VIII (environ 700 - 85 av. J.C., Période Grecque Archaique à la Période Hellénistique) :

 vers l'an 700, la cité fut à nouveau détruite et occupée par des Grecs Eoliens. Au VIe siècle, Troie dut reconnaître l'autorité des Perses, et, selon Hérodote, le souverain achéménide Xerxès fit immoler 1000 boeufs dans le Temple d'Athéna Ilia. En 334 Alexandre le Grand vint à son tour offrir des sacrifices au temple promettant de faire élever un nouveau et magnifique temple. Grâce à ce voeu, exaucé par Lysimaque qui reconstruisit la cité, celle-ci devint la "ville sainte d'Ilion" qui, ravagée par les Galates en 278 et 218, fut finalement détruite par les Romains en 85 av. J.C..

  

      Vers -700 Les Carthaginois s’installent à Malatya, à Baria (Villaricos) en Espagne et aux Baléares (Mago).
Les cités Étrusques sont constituées sur la base des villages Villanoviens. A la fin du siècle une ligue des cités Étrusques se constitue (Dodécapole).
Expansion des Celtes. Présence celte attestée aux Pays-Bas.
Production en Armorique de dizaines de milliers de haches à douille rectangulaires de bronze à forte teneur en plomb, utilisées comme étalon monétaire et comme lingots jusqu’aux îles Britanniques, Pays-Bas, Allemagne du Nord, Alpes, Suisse, vallée du Rhône et Midi. Une production tardive similaire subsistera pendant le premier Age du Fer dans l’Aude et l’Hérault (le Launacien).
Les groupes celtiques du premier âge du fer se partagent en deux aires géographiques : la zone occidentale, avec les porteurs d’épée, la zone orientale, avec les porteurs de hache.
Vers l'an -700 : En Grèce, début de la période archaïque, durant laquelle des cités État se développent autour de grands édifices publics, comme les temples, théâtres et les gymnases.
Développement des trirèmes et frappe de monnaies en Grèce. Premiers colons grecs en Sicile et en Italie du Sud Fondation de Naples, Tarente et Syracuse. Arrivée des Etrusques en Etrurie (Toscane). Occupation de la côte à l'Est du Rhône par les Ligures.

-700 à - 546 av: J. C. Le Royaume de Lydie: la Lydie est un état prospère, qui, à partir du règne de Gygès (687-652), a rapidement acquis une grande puissance politique (les cités grecques d'Ionie sont sous son protectorat). Sa capitale est Sardes où coule la rivière Pactole (Sart Çayı) qui charrie de petites pépites composées d'un alliage naturel d'or et d'argent, l'electrum. Économiquement très développés (ils étaient commerçants et banquiers), les Lydiens sont les inventeurs de la monnaie avec l'émission de pièces d'électrum durant le règne du roi Ardys

En 700 av. JC, la marine Assyrienne comporte des bateaux à 2 rangs de rameurs, un éperon, un pont de combat surélevé.

__________________________________________________________________________
-695 Les Cimmériens dévastent la Phrygie.

___________________________________________________________________________

Vers l'an -690 : En Italie, l'écriture Étrusque se développe à partir de celle des Grecs.

___________________________________________________________________________
-683 Chute de la monarchie à Athènes & début de la liste de Archontes.

___________________________________________________________________________

-680/-652     Début du royaume de Lydie

Le roi Gygès Roi de Lydie qui régna de 680 à 652. Parvenu au pouvoir par la force, il s'y maintiendra par le même procédé. Il restera, aux yeux des Grecs, le type même du tyran. Cependant, son principal mérite fut d'avoir consolidé le royaume de Lydie en obligeant les familles nobles à se soumettre à l'autorité du pouvoir central. Sous son règne, la Lydie devint une grande puissance. Cette cohésion était telle que le royaume de Lydie dura plus longtemps que ceux des Mèdes et des Assyriens.
Face à la menace Cimmérienne, il rechercha l'appui d'un puissant allié, celui du roi Assurbanipal qui vit dans la demande d'assistance de Gygès une offre de vassalité. Dans les annales Assyriennes, Gygès est mentionné sous le nom de «Guggu (roi) de Liddu». Vainqueur des Assyriens, Gygès en tira un grand prestige : il apparut aux yeux des peuples d'Asie Mineure, colonies Grecques comprises, comme un véritable sauveur. Mais cette protection devenait encombrante. Gygès se rapprocha alors de Psammétique, roi de haute Égypte et l'aida à recruter des mercenaires Grecs et Cariens pour chasser les Assyriens du delta. Ces mercenaires contribuèrent à la victoire de Memphis (652). Gygès pratiqua dès lors, une politique d'entente avec l'Égypte, et s'associa aux mouvements de rébellion qui se manifestèrent en Orient, contre l'empire d'Assurbanipal.
Le péril Cimmérien se réveilla tout à coup en 652 avant JC. Les Cimmériens trouvèrent des alliés en Asie Mineure, notamment les Cariens. Gygès, affaibli par les renforts envoyés en Égypte, subit une grave défaite, et trouva la mort sur le champ de bataille.

___________________________________________________________________________

-679, Assarhaddon écrase en Cappadoce le roi des Cimmériens Téouslipa.
Contenus de ce côté, les Cimmériens se retournent vers l'Asie Mineure occidentale où les royaumes de Phrygie, de Lydie, et les colonies Grecques du littoral ont de quoi tenter leurs convoitises. En Phrygie, ils remportent un succès complet. Battu par eux, le roi Midas s'empoisonne et son royaume s'éteint. Après cette victoire, ils se tournent vers la Troade et entamèrent la lutte contre Gygès, roi de Lydie.

___________________________________________________________________________

-676 Mort de Midas roi de Phrygie après l'invasion réussi des cimmériens

___________________________________________________________________________

-670 Orthagoras, tyran de Sicyone.

Orthagoras devient tyran de Sicyone, cité de l'Arcadie, voisine de Corinthe, en profitant des dissenssions entre les quatre tribus qui composaient sa population. Il fonde la dynastie des Orthagorides, qui régna pendant un siècle et dont le plus digne représentant fut Clisthène.

-670-657
Deuxième guerre de Sparte contre la Messénie Victoire d’Argos contre Sparte à Hysiai.

La deuxième guerre naît du désir de revanche des Messéniens, dû à une domination encore partielle de Sparte.
L'une des grandes nouveautés de cette guerre est l'apparition de la phalange, qui favorise d'abord les Messéniens appuyés par les Argiens. C'est une terrible nouveauté pour Sparte qui est défaite à Hysiai vers 669 av. J.-C. — nouveauté décrite par Tyrtée, dont les élégies semblent avoir été écrites pour aider les combattants à supporter le choc hoplitique. Finalement, Sparte l'emporte par la bataille du Grand Fossé, et la guerre devient ensuite une série de raids et de coups de main, comme lors de la première guerre.

À l'issue de la guerre, la Messénie est annexée. Une partie des habitants, ceux de la plaine, est réduite à l'état d'Hilotes, tandis que ceux des cités côtières prennent le statut de cités périèques.

___________________________________________________________________________

-668  Assourbanipal empereur Assyrien

___________________________________________________________________________
-667 Fondation de Byzance par les Mégariens.

___________________________________________________________________________
-664 Défaite navale de Corinthe face aux Corcyréens.

___________________________________________________________________________

-662 L'Assyrie conquiert l'Egypte

___________________________________________________________________________

-657 Cypsélos tyran de Corinthe (jusqu’en -627).

___________________________________________________________________________

-652 à -615. Vers le milieu du VIIe siècle la Lydie est à son tour ravagée par les Cimmériens mais elle réussit à surmonter cette grave crise : sous l'impulsion de son plus célèbre et légendaire souverain Crésus (560-546), elle devient la principale puissance de l'Asie Mineure durant la première moitié du VIe siècle. La technique de la monnaie est améliorée grâce à la séparation des métaux, et ainsi un nouveau système monétaire de pièces d'or et de pièces d'argent est créé. Ayant cependant trop présumé de ses forces et de sa richesse, Crésus, le dernier roi de Lydie, est finalement vaincu en 546 par le Perse Cyrus lancé à la conquête de l'Asie Mineure.

___________________________________________________________________________

-650  Conquête assyrienne en Egypte. Invention de la poulie et règne d’Assourbanipal III en Orient.

                                  

L'Empire Assyrien vers 650 av. J.-C.

-652 Après la mort de Gygès roi de Lydie personne en Asie Mineure ne fut plus capable de contenir les Cimmériens. De la côte d'Ionie aux portes de Cilicie, ils inondèrent le pays. À Sardes, les Cimmériens conquièrent la ville basse, mais ne purent emporter l'Acropole. À Éphèse, ils incendièrent le Temple d'Artémis. Les Cimmériens, d'une manière générale, échouèrent contre les villes fortes et durent se borner à ravager le plat pays. On les voit ensuite errer en Cappadoce et en Cilicie (vers 650) et enfin dans le Pont (vers 630).
Les Cimmériens continuèrent après la pénétration Scythe en Crimée d'y avoir des villages, voire des villes, comme Cimméric (près de l'actuelle ville de Kertch) et d'autres sur la rive droite du Dniepr.

___________________________________________________________________________
-650, l’expansion de la colonisation grecque et du commerce étrusque sur les côtes méridionales de la France favorise les contacts entre les Celtes et la Méditerranée. D’un autre côté, les relations commerciales se multiplient entre l’Étrurie et la vallée du Rhin, par les cols des Alpes. En 600 avant J.-C., c’est la fondation de Marseille. Cette colonie phocéenne devait progressivement canaliser les échanges entre les Grecs et les Celtes, qui se font entre 550 et 480 avant J.-C., principalement par la vallée du Rhône.

L'Assyrie en -650

___________________________________________________________________________

-638 Les Massagètes s'attaquent ainsi aux Scythes, établis au Turkestan et en Sibérie occidentale, qui eux-mêmes, alliés des Assyriens, se retournent contre les Cimmériens qu'ils écrasèrent dans le Pont vers 638 sous le règne d'un roitelet scythe, Bartatoua.

___________________________________________________________________________

-632 Conspiration de  Cylon à Athènes.


___________________________________________________________________________

-628, son fils, appelé Madyès selon Hérodote, vint à l'appel de l'Assyrie, envahie par les Mèdes, envahir lui-même la Médie, qu'il subjugua . Les Scythes envahirent alors la Mésopotamie, la Syrie et la Palestine faisant naître partout la terreur sous leurs pas. Le prophète Jérémie (VI,23) nous en a transmis l'écho.

___________________________________________________________________________

-627 Périandre succède à Cypsélos à la tête de Corinthe (jusqu’en -585).

___________________________________________________________________________

-626          Mort d'Assourbanipal
___________________________________________________________________________

-621 Législation de Dracon à Athènes.

___________________________________________________________________________

-612          Fin du Nouvel Empire Assyrien

Cette puissance assyrienne s'éteint époque à laquelle les Medes s'emparent des pays montagneux et laissent la Mésopotamie aux Chaldéens de Nabuchodonosor II qui va régner jusqu'en 539. Chute de Ninive (capitale Assyrienne) attaquée par les Babyloniens et les Mèdes fin de la puissance assyrienne

 

                               

Medes et Chaldéens (Babyloniens)

_________________________________________________________________________

-611 Maîtres de toute l'Asie qu'ils dominèrent pendant vingt ans, les Scythes s'avancèrent vers l'Egypte.

 Psammétique Ier vint au-devant d'eux et, en leur payant tribut, les détourna d'aller plus avant. Ils revinrent donc en Asie, où ils multiplièrent exactions et pillages. La révolte des Mèdes conduite par Cyaxare les repoussa vers le nord. Certains se retournèrent contre l'Urartu ; d'autres s'installèrent au sud-est de la mer Caspienne, où ils se fondent avec les Dahes de même race qu'eux ; une poignée atteignit les Indes. Mais, la plus grande masse des Scythes continuèrent leur chemin vers le Caucase et la Russie méridionale.

___________________________________________________________________________

-610 Le royaume d'Ourartou devient Mèdes
___________________________________________________________________________

-605  Début du Nouvel Empire Babylonien
Le 23 septembre de l'an 605 avant notre ère, Nabuchodonosor II ( fils de Nabopolassar ) est couronné roi de Babylone. Peu avant son couronnement, il vainc les Égyptiens à Kharkémish et les chasse du Moyen-Orient. Un peu plus tard, il soumet Jérusalem et le royaume de Juda. Il réduit aussi la cité de Tyr, en Phénicie. Le 28 mai de l'an 585 avant JC, une éclipse de soleil interrompt un combat entre les Mèdes et les Lydiens. Nabuchodonosor, allié des Mèdes, en profite pour annexer la Lydie ( l'éclipse a été identifiée et a permis aux historiens de dater avec précision la bataille ).

                                                     

Nabuchodonosor II de Babylone se consacre à l'embellissement de sa capitale. Il fait aménager une enceinte de 18 kilomètres de long, dont le principal point de franchissement est la porte d'Ishtar. De celle-ci, une voie processionnelle en brique émaillée conduit au temple de Mardouk, le dieu de Babylone. Le roi fait aussi rénover la grande ziggourat, ( la tour de Babel ). Elle s'élève à 90 mètres de haut et sa base a 90 mètres de côté. Enfin, le roi fait aménager les jardins suspendus. Une légende prétend qu'il aurait ainsi voulu faire une faveur à son épouse d'origine mède qui regrettait les montagnes verdoyantes de son enfance.
___________________________________________________________________________
-600 Fondation de la colonie grecque d’Apollonie
Enseignement de Pythagore en Grèce.

Celtes :
La civilisation celte est puissante et opulente, ce qui est attestée par les riches tombes à char.
Les Celtes occupent les basses plaines de l'Europe du Nord et construisent des collines artificielles appelées terpen ou wierden.
Les Celtes du Nord-Ouest des Alpes de la Bourgogne à l’Autriche, entretiennent d'importants échanges commerciaux avec les colonies grecques de la Méditerranée occidentale.
Monde grec :
début du monnayage.
Sparte prend la tête de la ligue du Péloponnèse.
Larissa, fief des Aleuades dirige la confédération thessalienne.
Colonisation de la Chersonèse taurique (actuelle Crimée). Colonisation milésienne dans le Pont (Sinope, Trapézonte).
Athènes s’empare de Sigée, colonie de Lesbos sur l’Hellespont au début du siècle.
Péninsule italienne :
Á Rome, première écriture latine.
Entre la fin du VIe siècle et le milieu du Ve siècle, un régime républicain oligarchique basé sur la tyrannie s’instaure dans la plupart des cités étrusques où se développe une société quasi égalitaire (égalité des sexes et classe unique).
L’expansion pacifique des Étrusques se fait au nord vers Florence et la plaine du Pô, au sud jusqu’au Tibre où les populations italiques (Falisques, Capenates et Latins) sont étrusquisées. Apogée des trafics commerciaux étrusques.
Péninsule ibérique :
Installation de peuples celtes, dont les Lusitaniens, dans l’ouest de la péninsule ibérique. Ils développent la métallurgie du bronze et du fer, construisent des maisons en pierre de plan circulaire.
Civilisation ibère en Andalousie : Turdetani du Guadalquivir, Bastetani de l’est andalou, Constetani d’Elche.
Civilisation poméranienne en Pologne (environ 600-200 av. J.-C.).

                                                       ___________________________________________________________________________

-598  Sur la côte méditerranéenne du Sud de la France, des Grecs phocéens d'Asie mineure fondent le port de Massilia (Marseille actuelle).

 ___________________________________________________________________________

-594 Solon devient archonte à Athènes & début des réformes en direction de la démocratie.

___________________________________________________________________________

-586 av. JC le roi Chaldéen Nabuchodonosor II envahit la région d'Israël royaume de Juda (tribus du sud), détruisit le temple de Jérusalem et força les Hébreux du Royaume de Judah à l'exil à Babylone où, une fois de plus asservis, leur culture fut enrichie des éléments babyloniens alors qu'ils remplaçaient l'hébreu par l'araméen qui était la langue locale. 

___________________________________________________________________________

-585 Psammétique succède à Périandre à la tête de Corinthe (jusqu’en -584 ou -583).

___________________________________________________________________________ 

-565 Les Phocéens créent une colonies à Alalia (Aléria).

___________________________________________________________________________

-562 Mort de Nabuchodonosor II

L'empire néo-babylonien de Nabopolassar et Nabuchodonosor n'aura qu'une existence éphémère. Nabuchodonosor s'éteint en -562 et peu après, un usurpateur, Nabonide, s'empare du trône.

___________________________________________________________________________

-561 Crésus s’empare de l’Anatolie.

___________________________________________________________________________

-560 Crésus roi de Lydie

-560 à -510 Période tyrannique à Athènes

___________________________________________________________________________

-557 Pisistrate tyran d’Athènes.

 

___________________________________________________________________________

-551 Chilon, éphore à Sparte.

___________________________________________________________________________

-550 CyrusII fonde la dynastie des Achéménides

-550 Les perses détruisent les Mèdes

vers -550 : Les rois Etrusques gouvernent Rome. Unification de la ville.

 Enseignement de Confucius en Chine.

Naissance de Bouddha en Inde.

 Phocée envahie par les Perses.

La population de Marseille se renforce des réfugiés.

Les Étrusques s’allient aux Carthaginois contre les Marseillais.

La flotte marseillaise intervient devant les Carthaginois et les Etrusques qui menacent leur comptoir d’Aléria.
 

-550 Formation de la ligue Péloponnésienne par Sparte.

                 

___________________________________________________________________________
-548  Babylone : Son fils Balthazar lui succède en 548 avant JC mais il est lui-même chassé par l'invasion perse...

___________________________________________________________________________
-546 Cyrus, roi de Perse bat Crésus, roi de Lydie et s’empare du royaume.

___________________________________________________________________________

-540 Mort de Crésus

Les Étrusques s'allient aux Carthaginois contre les Phocéens.

Construction du temple d’Apollon à Corinthe.

Début de la constitution à Delphes du "Trésor des marseillais" avec les offrandes faites par ces derniers à Apollon

 ___________________________________________________________________________

-539 Les Perses prennent Babylone et sont Maîtres de toute l'Asie orientale (Anatolie Mésopotamie)

 Cyrus le Grand, qui était zoroastrien mais tolérant envers toutes les croyances, Roi des Perses et des Mèdes, s'empare de toute la Mésopotamie, y compris de la prestigieuse Babylone, réduite désormais à n'être plus qu'une ville provinciale.  Elle devient une des résidences secondaires de Cyrus.

l libéra les Hébreux, qui parlaient maintenant l'araméen, et leur permit de retourner à Jérusalem où ils reconstruisirent leur temple en 515 av. JC Les Juifs d'aujourd'hui sont les descendants de ces anciens sujets du royaume de Judah.

Cambyse, fils de Cyrus, agrandit l'Empire Perse et Darius fonde la dynastie Achéménique qui règne sur l'immense Empire Perse.

                                    

___________________________________________________________________________

-535 Victoire d’Alalia de Carthage & des Étrusques contre les Phocéens partis coloniser la Corse.
___________________________________________________________________________

-533 Polycrate devient tyran de Samos.

En 533 : flotte de Samos 100 pentécontores

_________________________________________________________________________

-530 Mort de cyrus II en combattant les Massagètes
___________________________________________________________________________

-527 Mort de Pisistrate à Athènes, ses fils Hippias et Hipparque lui succède.

___________________________________________________________________________

526-525 : Samos : surtout des trières

___________________________________________________________________________

-525  La Perse fait de l'Egypte une province

___________________________________________________________________________
-522  Empire Perse

                                  

___________________________________________________________________________
-520 Cléomène Ier roi de Sparte.

___________________________________________________________________________

-517 avant JC. Les cimmériens délogés 200 avant par les Scythes franchissent le Rhin et envahissent le nord et l'ouest de la Gaule jusqu'à la Garonne. Par la suite, ils se fondent dans les tribus Gauloises.

___________________________________________________________________________

-515  Les Hébreux de Babylone revienne d'exil

___________________________________________________________________________

-512 à -514 av. J.-C., Darius, las de leurs incursions périodiques, lança contre eux une formidable armée de 700 000 hommes qu'il commande en personne. Découragé par la stratégie scythe qui consiste à refuser le choc frontal, Darius renonce à vaincre ces turbulents nomades.

___________________________________________________________________________

-513 Thrace devient province Perse

___________________________________________________________________________
-511 Destruction de Sybaris par Crotone.

___________________________________________________________________________
-510 Chute de la tyrannie à Athènes.

 Á Rome, achèvement du temple de Jupiter Optimus Maximus sur la colline du Capitole.

___________________________________________________________________________

-509 début de la République romaine . Rome conquiert la péninsule

___________________________________________________________________________

-506 Réformes de Clisthène à Athènes, avènement de la démocratie.

Échec de la coalition Spartiate contre Athènes.

___________________________________________________________________________

En Grèce Époque classique (-500 à -336)

 

vers -500  Emergence des Mayas en Amérique.

 Enseignement de Lao-Tseu en Chine.

Développement d'un empire maritime marseillais (fondation des comptoirs de Nice, Antibes, Aléria, Ampurias, etc.).

 En Bourgogne (France), datation de la riche tombe de Vix, contenant un char démonté et des objets importés de Grèce et Étrurie dont un remarquable cratère en bronze.
 

Début de la civilisation de La Tène (Deuxième âge du Fer) surnommée la Tène A (La Tène Ancienne).

connue par son style artistique caractéristique. Les sépultures de cette époque comprennent des chariots et de nombreuses armes, mais de façon générale, elles sont moins richement fournies que celles de l'époque antérieure de Halstatt.

Une première invasion des Celtes venus d’Allemagne du Sud et de la France de l’Est gagne la vallée du Rhône, traverse les Alpes et pénètre dans la vallée du Pô. Une première colonie s’installe au sud de Bologne et sur les contreforts de l’Apennin. Au début du Ve siècle se forme, en Allemagne du Sud, en France de l’Est, en Suisse et en Tchécoslovaquie, la civilisation de La Tène I (" La Tène " désigne une station protohistorique du lac de Neuchâtel).

-500 Indes le Bouddha historique apparaît dans l’art bouddhique primitif. On édifie des colonnes à chapiteaux sculptés avec des bas-reliefs naturalistes. Les premiers stüpas sont élevés. Des sanctuaires rupestres sont créés à Bhâjâ, Nasik et Ajanta.

V av JC hégémonie de syracuse sur la Sicile après avoir refoulé les carthaginois

  Siècle de Périclès
 
En Grèce, début de la période classique caractérisée par ses formes en art et en architecture. Les cités grecques atteignent leur apogée.

fin du Ve siècle av. J.-C., les Samnites d'Italie prirent le contrôle de la Campanie des mains des Étrusques et Pompéi devint une commune italique.

 

___________________________________________________________________________

-499 Prise et incendie de Sardes (sous contrôle perse) par Athènes et Érétrie.

Il va cependant falloir plus de 6 ans aux Perses pour mater la rébellion. En effet les premiers combats sont favorables aux Ioniens. La flotte grecque anéantit la flotte phénicienne lors d'un premier combat sur les côtes de Pamphylie, sans doute vers 498 av. J.-C.. Sur terre, les Perses se préparent à assiéger la ville de Milet quand Charopinos, le frère d'Aristagoras, avec l'aide du contingent athénien, organise une diversion et ravage Sardes, l'ancienne capitale de Crésus qui était le siège d'une satrapie.
 

Le général perse Artapherne remporte la victoire sur les Grecs devant Éphèse.

Au retour le satrape Artapherne, qui assiégeait Milet, les intercepte sur les hauteurs d'Éphèse et remporte la victoire (printemps 498).

À la fin de l'été 498, le corps expéditionnaire grec — ou du moins ce qu'il en reste — plie bagage pour rentrer sur Athènes ou Érétrie. Cette défection n'empêche pas la révolte de gagner de l'ampleur. À l'automne 498, le soulèvement gagne Chypre, à l'exception de Citium, ainsi que la Propontide et l'Hellespont jusqu'à Byzance. Puis la Carie se révolte à son tour. Au début de 497, la situation des Perses est critique mais Darius Ier réagit avec célérité et lève simultanément trois armées et une nouvelle flotte. En un an (497) la révolte est écrasée à Chypre puis dans les cités de l'Hellespont. Quant aux Cariens ils sont vaincus sur le fleuve Marsyas à l'automne 497, malgré l'aide des Milésiens, puis à Labraunda lors de l'été 496. Il semble que vers cette époque Aristagoras s'enfuit en Thrace où il meurt peu après (497) dans un combat obscur. Quant à Histiée il devient pirate en mer Égée. Il est tué peu après.

Les Cariens se ressaisissent et infligent une grave défaite aux Perses à l'automne suivant à Pédassos (496). Finalement, des négociations longues et pénibles s'engagent et les Cariens ne déposent les armes définitivement qu'en 494. Milet se retrouve alors seule.

___________________________________________________________________________

-495 Le roi scythe Aristagoras tenta une contre-offensive en demandant l'alliance du roi de Sparte, Cléomène Ier. Darius ayant pris Abydos, colonie de Sparte, l'alliance échoua. Aristagoras dut se contenter de piller la Thrace en et de chasser le tyran Miltiade de la cité de Chersonèse.

Début de la révolte de la Ligue Ionienne (jusqu’en -494).

La révolte de l'Ionie représente un épisode décisif vers la confrontation entre Grecs et Perses. Elle a pour origine la volonté de Darius Ier de contrôler les sources d'approvisionnement en blé et en bois de construction navale de la Grèce. Pour cela il doit s'attaquer, avec l'aide de contingents grecs ioniens, dans un premier temps aux Scythes, qui avaient fondé un puissant empire en Russie méridionale et dont les relations commerciales avec les Grecs étaient fructueuses et actives. Il y a sans doute aussi la volonté de contrôler la route du commerce de l'or, extrait des monts Oural ou de Sibérie et dont les Scythes faisaient grand commerce. Certes l'expédition contre les Scythes est un échec, ceux-ci appliquant la technique de la terre brûlée devant l'armée perse. L'armée perse échappe même au désastre et à l'encerclement grâce à la loyauté du contingent grec qui garde le pont sur le Danube (Ister).
Cependant Darius s'est assuré la maîtrise de la Thrace tandis que le roi Amyntas Ier de Macédoine reconnaît la suzeraineté de la Perse (513 av. J.-C.). En 508, c'est l'île de Samothrace qui tombe sous le joug perse. Même Athènes sollicite vers 508 l'alliance perse. De cette campagne Darius en tire la conclusion qu'il peut compter sur la fidélité des Grecs ioniens. Ceux-ci par contre estiment qu'ils peuvent sans risques excessifs se révolter contre la domination perse car l'expédition contre les Scythes a montré que l'empire achéménide n'est pas invulnérable.
___________________________________________________________________________

-494 Prise de Millet par les armées perses et défaite de la Ligue Ionienne au large de l’île de Ladé.

Au début de l'année 494, les Perses massent leurs troupes contre Milet. La ville doit être assaillie à la fois par terre et par mer. Une bataille navale opposant environ 350 navires grecs à 600 navires phéniciens, égyptiens et chypriotes se déroule au large de l'île de Ladè durant l'été 494. La flotte grecque est anéantie. La ville est prise et rasée peu après et sa population déportée sur les berges du Tigre. Lors de l'année 493 les Perses soumettent les dernières villes et îles rebelles (Chios, Lesbos et Ténédos) tandis que leur flotte longe victorieusement les côtes de l'Hellespont et de la Chalcédoine.
___________________________________________________________________________

Les guerres médiques

-492 La campagne de Darius 1°
En effet, Darius Ier n'a pas oublié l'aide, même dérisoire, apportée par Athènes et Érétrie. Il prépare donc une expédition punitive contre la Grèce continentale. Pour cela il charge son gendre Mardonios de reprendre en main la Macédoine et la Thrace, théoriquement soumises mais dont les garnisons perses avaient été évacuées lors de la révolte de l'Ionie. Au printemps 492, Mardonios rassemble sa flotte et son armée en Cilicie puis franchit l'Hellespont et traverse la Thrace et la Macédoine. La flotte fait voile vers Thasos, la soumet au passage, et suit la côte européenne jusque vers Acanthos.

Assaillie par une violente tempête, au moment de doubler le cap du mont Athos, la flotte perd la moitié de ses navires . Puis une attaque de tribus de Païoiens surprenant le campement perse fait de nombreuses victimes. Au total, les sources comptent plus de 30 000 morts entre les deux événements. Certes il faut se méfier des chiffres des effectifs militaires et des pertes annoncées souvent sujets à caution, mais il est clair que Mardonios doit donner l'ordre de la retraite. Cela ne décourage pas Darius, simplement il estime maintenant nécessaire de préparer la prochaine expédition avec davantage de minutie.

                       
___________________________________________________________________________

-491 Toute l'année 491 est consacrée aux préparatifs militaires et diplomatiques de cette offensive par Darius 1°. De nombreuses cités grecques reçoivent des ambassadeurs demandant leur soumission. Certaines s'exécutent, mais Athènes comme Sparte refusent et mettent à mort (selon Hérodote) les ambassadeurs perses, sans toutefois prendre de véritables mesures pour devancer la future offensive.

___________________________________________________________________________

 

                             

-490 Première guerre médique (Marathon)

L'armée perse, dirigée par les généraux Artapherne (armée de terre) un neveu de Darius et Datis (flotte), traverse cette fois directement la mer Égée, droit sur l'Eubée et l'Attique, après cependant avoir pris au passage le contrôle de Naxos et Délos (490). Il y a de 25000 à 50 000 soldats perses . Au total la flotte perse représente sans doute 600 trières. Elle atteint la pointe méridionale de l'Eubée, ravage Carystos, qui refusait d'ouvrir ses portes, puis Érétrie, abandonnée par ses alliés athéniens, détruite et dont la population est déportée à Ardéricca près de Suse, marquant ainsi la première étape de la vengeance du Grand Roi.

13 septembre Victoire des Athéniens à Marathon contre Darius Ier (perse).

Les athéniens détruisent une partie de l'armée perse à Marathon à une quarantaine de kilomètre d'Athènes, puis font une marche forcée de 40 km afin d'arriver avant le débarquement de l'armée perse devant Athènes. Ce qui fut réussi à une heure près. Les perses voyant que leur manoeuvre avait échoués, renoncèrent. (Cela donna le mythe du coureur de Marathon qui s'avère invraisemblable mais l'exploit fut bien plus grand d'amener une armée épuisée après une dure bataille à refaire 40 km en moins de 8 heures)

-490 à -479 Les grecs forcent les Perses à se retirer en Asie Mineure.

La réaction de Darius à cette défaite est d'emblée de préparer sa revanche et une nouvelle expédition. Il est impossible au souverain d'un tel empire de demeurer sur une défaite. Mais une révolte éclate alors en Égypte, dirigée par le satrape Aryandès et occupe les derniers mois de Darius. Celui-ci meurt en -486 et lui succède son fils Xerxès Ier.

                                

___________________________________________________________________________

-486 Mort du roi perse Darius et avenement de Xerxes Ier

 Athènes domine la civilisation Grecque

___________________________________________________________________________
-483 Victoire navale de Thémistocle (Athènes).

___________________________________________________________________________
-481 Congrès panhellénique contre la menace perse.

Pour une fois les intérêts immédiats de Sparte et d'Athènes se confondent. Athènes craint la vengeance des perses pour ses succès antérieurs et Sparte constate que sa grande rivale dans le Péloponnèse, Argos, est contactée par les envoyés de Xerxès. Toutes les grandes cités grecques, si l'on excepte Cyrène, Argos, Syracuse, Corcyre et Phocée, envoient des représentants au temple de Poséidon à Corinthe. Sparte, en tant que plus puissante des cités, préside le congrès. Une réconciliation générale intervient, comme par exemple entre Athènes et Égine, et 31 cités s'engagent par serment dans une ligue défensive contre les Perses et préparent des contingents de soldats. Le commandement des troupes est confié à deux Spartiates, le roi Léonidas Ier pour les fantassins et Eurybiade pour la flotte grecque. Mais durant l'hiver 481/480 les Grecs tergiversent sur le plan de campagne et ne peuvent s'opposer à la conquête de la Thessalie par les troupes perses au printemps 480.

Deuxieme guerre médique par Xerses : Les préparatifs

Pour cette deuxième expédition les préparatifs sont très longs. Tout d'abord Xerxès doit réprimer les révoltes de l'Égypte et de Babylone, ce qu'il fait avec une très grande brutalité
___________________________________________________________________________

-480 Deuxième guerre contre les Perses.

La combinaison des deux expéditions en 480, celle de Xerxès et celle des Carthaginois sur Agrigente et Syracuse, n'est pas une simple coïncidence et relève d'un plan savamment et patiemment mis au point. Les Carthaginois sont vaincus sur terre et sur mer à Himère par Gélon de Syracuse mais aucune aide ne parvient en Grèce pour lutter contre Xerxès (il semble aussi que Gélon ait eu des exigences démesurées pour prix de son aide).

De plus, les Perses s'allient avec certains peuples ou certaines cités en Grèce continentale même, sans compter les Ioniens redevenus vassaux de l'empire depuis l'écrasement de leur révolte 15 ans plus tôt. Ainsi la Locride et surtout la Béotie avec Thèbes se rangent du côté des envahisseurs, cédant ainsi à ce qu'on appelle le "médisme".

Bataille de Salamine
 

Défaite grecque aux Thermopyles faces aux Perses. Bataille navale du cap Artémision entre Perses et Grecs.

Les Grecs choisissent alors en août, tandis que les Perses envahissent la Piérie, une position défensive très forte aux Thermopyles qui commande l'accès à la Béotie et à la Grèce centrale. Quant à la flotte, elle s'installe au nord de l'Eubée en un lieu nommé l'Artémision afin d'empêcher la flotte perse de contourner cette position. En effet les Perses, pour garder le contact avec leur flotte, doivent emprunter la seule route importante qui passe par les Thermopyles (les « Portes Chaudes », à cause des sources thermales qui s'y trouvent). Là, entre le golfe Maliaque et la montagne, l'étroite chaussée passe dans un défilé dont certains passages n'excèdent pas 10 mètres de largeur et qui plus est barré par les vestiges d'un mur construit en zigzag. Enfin, les marais sont nombreux et forment un obstacle supplémentaire.

Dans un premier temps, sur terre, les troupes de Léonidas tiennent fermement leur position et repoussent les Perses, infligeant de grandes pertes, y compris aux fameux Immortels, les troupes d'élites de Xerxès. Mais Léonidas est trahi par un certain Éphialtès, fils d'Eurydémos, un citoyen de Malia, qui livre aux Perses le moyen de contourner l'armée grecque, par le sentier d'Anopée. Léonidas décide alors de se sacrifier avec les 300 hoplites Spartiates, ainsi que 700 soldats des cités de Thèbes et de Thespies, pour laisser aux Grecs le temps d'organiser leur défense et à l'armée de se retirer en bon ordre. Les Grecs résistent héroïquement autour du roi spartiate et sont tous massacrés sur ordre de Xerxès. Cette bataille devint l'emblème de la résistance grecque à l'envahisseur et de l'esprit de sacrifice des Spartiates.
 

Victoire de Gélon, Tyran de Syracuse à Himère contre les Carthaginois.

mort du roi magonide HAmilcar, son fils Hannon monta sur le trône.


29 septembre Victoire grecque contre les navires perses à Salamine.

En 480, à Salamine : les Perses ont 3000 bateaux (1207 trières, des bateaux de 30 et 50 rameurs, des transports de chevaux, des navires legers de moins de 30 rameurs).

 

___________________________________________________________________________
-479 Juin Mardonios (perse) lance une offensive sur l’Attique puis sur la Béotie.

Ligue béotienne
Confédération de petites cités béotiennes créée en 479 par Thèbes. Elle s'allia aux Perses pendant les guerres médiques et fut battue à la bataille de Platées (479)

___________________________________________________________________________
-479 Défaite des Perses à Platées et mort de Mardonios au combat.

Défaite navale perse au cap Mycale (Ionie).

___________________________________________________________________________
-478 Formation de la ligue de Délos
dirigée par Athènes pour chasser les Perses de la Mer Égée.

 qui sera rapidement transformée en Empire athénien.

___________________________________________________________________________
-473 Ostracisme de Thémistocle à Athènes.

Défaite de Tarente face aux armées autochtones.

___________________________________________________________________________
-472 Révolution démocratique à Athènes.

Révolution contre Sparte dans le Péloponnèse.

___________________________________________________________________________
-471 Condamnation de Thémistocle (ostracisme).

___________________________________________________________________________
-470 Révolte des Naxiens (Nexo) contre Athènes.

___________________________________________________________________________
-469 Victoire navale de la Ligue de Délos sur les Perses à l’Eurymédon.

___________________________________________________________________________
-468 Construction du temple de Zeus Olympien.

___________________________________________________________________________
-465 Révolte des Thasiens (Thassos) contre Athènes.

___________________________________________________________________________
-464 Troisième guerre de Sparte contre la Méssenie Révolte des Hilotes et des Messéniens contre Sparte.

Après les deux premières guerres, la Messénie n'est encore qu'imparfaitement soumise. La cité de Tégée, par exemple, aide toujours en sous-main une guérilla messénienne, malgré un traité avec Sparte.

En -464, un grand tremblement de terre secoue la Laconie. Presque toutes les maisons de Sparte sont détruites, le gymnase s'effondre, tuant la majorité des éphèbes qui s'y entraînent. Alors que l'armée spartiate était en route vers Thasos pour l'aider dans sa révolte contre Athènes, les Messéniens se révoltent, à la fois les hilotes messéniens (ceux de Laconie participent, mais minoritairement) et les cités périèques de la côte (Thouria et Aithaia).

La guerre est loin d'être évidente pour Sparte. Dès -499, Aristagoras avait prévenu les Spartiates de se méfier des Messéniens, presque aussi forts qu'eux (Hérodote, V, 49). De fait, Sparte doit faire appel à ses alliés, Égine, Platées, Mantinée et même Athènes. La bataille de Stényclaros à elle seule coûte la vie à 300 Égaux.

La guerre s'achève en -354 sur un compromis. Ceux qui tiennent la forteresse de l'Ithômé doivent quitter le Péloponnèse — ils sont ensuite installés à Naupacte par les Athéniens. La troisième guerre de Messénie reste un traumatisme pour Sparte. La violence à l'égard des hilotes redouble ensuite, notamment dans le cadre de la kryptie.

___________________________________________________________________________
-462 Une armée athénienne dirigée par Cimon d'Athènes va au secours de Sparte contre les Messéniens révoltés (-462/-461). Elle échoue et l’expédition athénienne est renvoyée par Sparte.

Réformes démocratiques d’Ephialtès à Athènes.

Assassinat d’Ephialtès à Athènes.

Alliance entre Athènes et Argos contre Sparte.

___________________________________________________________________________
-461 Alliance entre Athènes et Mégare.

Ostracisme de Cimon à Athènes.

Assassinat d’Ephialtès à Athènes.

Périclès prend la tête d’Athènes (jusqu’en -429).

___________________________________________________________________________
-460 Athènes envoie une armée pour soutenir la révolte d’Inaros en Égypte contre les Perses.

___________________________________________________________________________
-459 Guerre entre Athènes et Sparte.

Défaite des Athéniens faces aux armées Spartes & Béotiennes à Tanagra.
Victoire des Athéniens faces aux armées Spartes & Béotiennes à Oinophytas.

___________________________________________________________________________

-456 Prise d’Égine par Athènes.
___________________________________________________________________________

-454 L’armée Athénienne en Égypte est anéantie.

Transfert du trésor de la Ligue de Délos sur l’Acropole d’Athènes.

___________________________________________________________________________
-451 Trêve de cinq ans entre Athènes et Sparte.

Loi sur le droit de cité réduisant le nombre de citoyens à Athènes.

___________________________________________________________________________

Vers l'an -450 : la cité d'Athènes est le centre du plus puissant des États grecs et atteint son apogée.

Périclès gouverne Athènes.

Enseignement de Socrate et Démocrite.

Marseille citée pour la première fois dans un texte écrit.

___________________________________________________________________________
-449 Paix de Callias entre Athènes et les Perses.

___________________________________________________________________________

-448 Parthénon
Temple d'Athéna construit de 448 à 435 sur l'Acropole à Athènes à la demande de Périclès et d'après les plans de l'architecte Ictinos. Le sanctuaire abritait la statue chryséléphantine d'Athéna Parthénos, oeuvre de Phidias qui avait également exécuté les frontons. De dimension modeste, (69,5 m X 30, 85 m), l'édifice présente néanmoins des proportions parfaites et des raffinements techniques sans précédents. Chaque bloc, par exemple dût être taillé sur mesure et les calculs destinés à corriger les illusions d'optique confèrent à l'édifice une impressionnante image de cohésion.
Tout en marbre, il comporte 8 colonnes en façade et 17 sur les côtés.

___________________________________________________________________________
-447 Victoire des Thébains sur Athènes à Coronée.

___________________________________________________________________________
-447 Début de la construction du Parthénon sur l’Acropole d’Athènes.

___________________________________________________________________________
-446 Traité de Paix de trente ans entre Sparte et Athènes.

 mit fin à la guerre entre Athènes et le Péloponnèse qui durait depuis 459. Elle était supposée durer 30 ans, mais en réalité elle ne dépassa pas 15 ans.

___________________________________________________________________________
-443 Fondation de la colonie grecque de Thurium en Lucanie (Italie).


___________________________________________________________________________

-441 Révolte de Samos contre Athènes.

___________________________________________________________________________
-436 Fondation d’Antipolis en Thrace par les Athéniens.

___________________________________________________________________________
-435
à -404     Guerre du Péloponnèse Guerre entre Corinthe & Corcyre.


___________________________________________________________________________

-433 Alliance entre Athènes & Corcyre.

___________________________________________________________________________
-432 Révolte de Potidée contre Athènes.

Révolte de Mégare contre Athènes.

Ligue Chalcidienne
Cette ligne fut créée en 432, lorsque les cités de chalcidique se révoltèrent contre la ligue de Délos et l'impérialisme athénien. La capitale de la ligue était Olynthe, et chaque cité avait en commun la même citoyenneté, les mêmes lois ainsi que leur propre monnaie. En 380, la ligue s'agrandit et engloba une partie de la Macédoine, mais face à ses objectifs de conquête, Sparte l'obligea à capituler en 379.

___________________________________________________________________________
-431 Thèbes tente de s’emparer de Platées, alliée d’Athènes.


-431 Guerre du Péloponnèse(récits)
(431 à 404 av. J.-C) entre Potidée, Mégare, Sparte et Athènes.

victoire de Sparte sur Athènes

La guerre du Péloponnèse désigne le conflit qui dura de 431 à 404, opposant Athènes, qui avait transformés les ligues de Délos (destinée à l'origine à résister aux Perses) en un empire soumis à son pouvoir, et Sparte, puissance oligarchique et conservatrice, dont l'armée terrestre était la force militaire la plus puissante de l'époque, et qui dirigeait la Ligue du Péloponnèse ainsi que la Béotie.
___________________________________________________________________________

-430 Épidémie de peste à Athènes.

anéantit entre un quart et un tiers de la population, dont Périclès

___________________________________________________________________________
-429 Siège de Platées par Sparte.

Mort de Périclès.

___________________________________________________________________________
-428 Révolte de Mytilène (Lesbos) contre Athènes.

___________________________________________________________________________
-427 La révolte de Mytilène (Lesbos) est écrasée par les Athéniens.

Prise de Platé par Thèbes.

___________________________________________________________________________
-425 Victoire des Athéniens contre les Spartiates à Sphactérie.

___________________________________________________________________________
-424 Défaite des Athéniens à Délions contre les Béotiens.

___________________________________________________________________________
-423 Trêve entre Athènes et Sparte.

___________________________________________________________________________
-421 Traité de Nicias instaurant la paix pour cinquante ans entre Sparte et Athènes.

Construction sur l’Acropole du Temple d’Athéna Nikê et de l’Erechthéion.

___________________________________________________________________________
-420 Guerre entre Athènes et Sparte.

___________________________________________________________________________
-418 Défaite d’Athènes face à Sparte à Mantinée.

___________________________________________________________________________
-416 Prise de Mélos qui refusait tout retour au sein de la confédération par Athènes.

___________________________________________________________________________
-415 Expédition athénienne contre Syracuse.

___________________________________________________________________________
-413 Échec de l’expédition athénienne contre Syracuse.

___________________________________________________________________________
-412 Traité de Milet scellant l’alliance entre Sparte et la Perse.

___________________________________________________________________________
-411 Révolution des Quatre Cents et des Cinq Mille à Athènes, mise en place d’une oligarchie.

___________________________________________________________________________
-410 Victoire d’Alcibiade (Athénien) à Cyzique. Retour de la démocratie à Athènes.

___________________________________________________________________________
-409 Prise d’Himère (Sicile) par les Carthaginois.

___________________________________________________________________________
-407 Défaite des Athéniens face à la flotte Spartiate à Lysandre.

___________________________________________________________________________
-406 Victoire Athénienne sur Sparte aux îles Arginuses.

___________________________________________________________________________
-405 Défaite des Athéniens face à la flotte Spartiate à Économiquement Potamos.

novembre Les Spartiates assiègent Athènes.

___________________________________________________________________________
-404 avril Prise et capitulation d’Athènes, mettant fin à la guerre du Péloponnèse.

Hégémonie  de Sparte mais Athènes garde sa suprématie intellectuelle et artistique

Sparte impose le régime oligarchique des trente tyrans ; début des proscriptions.

___________________________________________________________________________
-403 Rétablissement de la démocratie à Athènes.

Denys, l’Ancien de Syracuse commence la conquête de la Sicile.

___________________________________________________________________________
-401 Expédition des Dix milles.

IV av JC Défaites étrusques contres les Romains mais la civilisation étrusque survit et influence Rome

___________________________________________________________________________

Vers l'an -400 :
Des colonies grecques s'établissent dans le Nord de l'Italie.
Socrate meurt en -390.

vers -400 : Guerre du Péloponnèse. Phidias, maître de la sculpture grecque. Enseignement de Platon et d’Aristote en Grèce. Invasion de la Gaule par les Celtes venus du Nord qui s’allient au Sud avec les Ligures et forment la vaste confédération des Salyens. Exploration des côtes d'Afrique vers le Sénégal par le Marseillais Euthymènes. Exploration vers la Grande-Bretagne, l’Islande (Thulée) et le cercle polaire du Marseillais Pythéas qui établit la latitude de Marseille.

-400 Début de la Tène B1 (Période de transition).

Entre 400 et 300, une seconde invasion celtique, plus importante encore que la première, aboutit à la prise de possession par les Celtes de la majeure partie de la vallée du Pô. Rome est prise et incendiée en 390. Poussant ensuite vers l’Adriatique, les Gaulois s’emparent du Picenum. En 350, la prise de Bologne met le point final à la conquête de la vallée du Pô, qui devient la Gaule Cisalpine. Cependant, les Celtes commencent également à pénétrer dans les Balkans.

Intervention spartiate lors de la révolte de l’Ionie.

___________________________________________________________________________

-399 Procès et mort de Socrate.

Échec de la Conspiration de Cenadon à Sparte.

___________________________________________________________________________
-398 Agésilas devient roi de Sparte.

___________________________________________________________________________

-396 Les Celtes envahissent le nord de l'Italie.

 ___________________________________________________________________________

-395 Révolte de Thèbes contre Sparte.

Début de la guerre de Corinthe.

Défaite de Sparte à Haliarte.

___________________________________________________________________________
-394 Victoire d’Agésilas, roi de Sparte contre une coalition autour d’Athènes à Coroné.

___________________________________________________________________________
-393 Siège de Corinthe par les Spartiates.

___________________________________________________________________________

-390 : Gaulois et Romains s'affrontent à Clusium.

Les Sénons assiègent Chiusi (Étrusque).

 ___________________________________________________________________________

-387 : Bataille de l'Allia. Les Romains sont écrasés par Brennus et les Sennons. Siège du Capitole. Incendie et prise de Rome par Ambicat.

 Marseille aide Rome à payer la rançon demandée.

cette prise de Rome amènera une amélioration de sa défense par la construction de l'enceinte de Servius terminée en -380.

___________________________________________________________________________

-386 Paix d’Antalkidas entre Sparte et les cités révoltées.

___________________________________________________________________________
-379 Révolte de Thèbes sous l’impulsion de Pélopidas.

___________________________________________________________________________
-378 Guerre entre Athènes et Sparte.

___________________________________________________________________________
-377 Reconstitution d’une confédération autour d’Athènes contre Sparte.

Seconde confédération athénienne (377 - 338)
En 377, Athènes reconstitua une confédération cette fois dirigée contre Sparte qui elle durera 40 ans. Elle en respecta d'abord les clauses, puis de nouveau, abusa de son pouvoir et une partie des cités grecques se souleva. Cette fois, Athènes ne put faire face à la révolte. En 338, la victoire de Philippe de Macédoine à Chéronée, consacra la dissolution de la ligue.

___________________________________________________________________________
-376 Victoire navale athénienne contre les Spartiates à Naxos.

___________________________________________________________________________
-371 Victoire de Thèbes contre Sparte à Leuctres.

Village de Béotie, mettant ainsi un terme à l'hégémonie spartiate qui avait suivi la Guerre du Péloponnèse.

Thèbes, après avoir régné en maître sur la Béotie, essuie un revers avec la dissolution de la confédération béotienne qui avait jusque là assuré son hégémonie sur la région et est asservie par Sparte en 382.
Humiliée, la cité se relèvera pourtant et reconstituera la confédération, cette fois, plus démocratique. Gorgidas réorganise l'armée et Épaminondas se révèle un admirable stratège puisqu'en 371, à la tête d'une armée de 6 000 hommes il prend à revers les 11 000 spartes de Cléomène et défait les invincibles lacédémoniens.
Les alliés de Sparte font rapidement sécession, Épaminondas en profite pour s'allier la Messénie, l'Arcadie et la Thessalie, mais Athènes et Sparte réconciliés pour lutter contre le péril thébain rassemblent une vaste armée à Mantinée en 362.

Paix entre Athènes et Sparte.

Thèbes arrive à vaincre Sparte et étend son hégémonie en Grèce continentale jusqu'en -362. Athènes retrouve sa grandeur et sa liberté.

 ___________________________________________________________________________

-368 M. Furius repousse une incursion gauloise dans le Latium

___________________________________________________________________________

-367 Thèbes s’empare de la Thessalie.

Ligue Étolienne
Créée vers 367. Pas de faits notoires jusqu'à la mort d'Alexandre en 323. Elle se soulève alors contre les macédoniens. Le conseil de la ligue est composé de représentants de chaque cité proportionnellement à sa population. Vers 167, il y avait environ un millier de membres. Le président, élu annuellement est appelé "stratègos"

___________________________________________________________________________
-362 Victoire de Thèbes et ses alliés contre Sparte et les siens à  Mantinée.

___________________________________________________________________________

-361 Nouvelle incursion gauloise près de Rome.

 ___________________________________________________________________________

-359 Avènement de Philippe de Macédoine.

-359 à -336 Philippe II de Macédoine étend sa domination sur les cités grecques .L' Athènes de Démosthène (une vraie cité libre) est vaincue par les macédoniens.

___________________________________________________________________________
-357 Défection de Rhodes, Chios et Kos de l’alliance avec Athènes ; début de la guerre des Alliés (jusqu’en 355).

Philippe de Macédoine s’empare d’Amphipolis

 Paix de Philocratès
En 357, Athènes, affaiblie après la révolte de ses alliés pour conquérir leur indépendance doit affronter un nouveau danger né des ambitions du roi de Macédoine Philippe II
Alors que la cité est gouvernée par Eubule, honnête et pacifiste, Philippe continue à s'emparer des possessions athéniennes du nord. En 346, la situation s'est tellement aggravée que même Démosthène, pourtant défenseur de la résistance, reconnaît avec Eubule la nécessité de conclure la paix : ce sera la paix de Philocratès, négociée pour Philippe par Antipater mais seulement considérée comme un trêve par Démosthène.
Peu après, lorsque Philippe s'empare d'un convoi de ravitaillement athénien, Athènes déclare la guerre, d'abord avec quelques succès, mais le macédonien, poursuivant vers le sud jouera une bataille décisive à Chéronée en 338.

___________________________________________________________________________

-354 : Rome fait alliance avec les Samnites pour combattre les Gaulois.

___________________________________________________________________________

vers -350 : Règne d’Alexandre de Macédoine. Epicure, Zénon et Euclide.

-350 Début de la Tène B2. Défaite gauloise dans le Latium face à Popillius Lenas.

Phalange Macédonienne

Début de cavalerie lourde en Macédoine

_________________________________________________________________________

-349 Défaite gauloise dans le Pontine face à Camille. Paix de Philocratès.

___________________________________________________________________________

-348: première convention entre Rome et Carthage.
___________________________________________________________________________

-339 Les troupes de Philippe de Macédoine stationnées à Élatée menacent Athènes.

___________________________________________________________________________
-338 2 août Victoire de Philippe de Macédoine contre Athènes à Chéronée.

___________________________________________________________________________
-337 Formation de la ligue de Corinthe.
Après la victoire de Philippe II de Macédoine sur Athènes à Chéronée en 338, la ligue de Corinthe est créée et regroupe toutes les cités grecques sous l'hégémonie macédonienne.

___________________________________________________________________________ 

En Grèce Époque hellénistique (-336 à -31)

-336 av. JC Alexandre le Grand défit les Perses qui dominaient encore la région d'Israël et celle-ci passa aux mains de ses successeurs, les Ptoléméens d'Égypte et les Séleucides de Syrie.

-336 Assassinat de Philippe II de Macédoine à Démosthène, son fils Alexandre III lui succède.

-336 à -323 Alexandre le Grand conquiert l'empire Perse

___________________________________________________________________________


-335 Soulèvement thébain contre les Macédoniens.

 Les Celtes des Balkans envoient une ambassade à Alexandre. Premières monnaies gauloises. Sépulture princière de Waldalgesheim.

Prise et destruction de Thèbes par Alexandre III.

Création du Lycée d’Aristote à Athènes.

___________________________________________________________________________
-334 Victoire grecque sur les Perses à Granique.


___________________________________________________________________________

-333 Novembre Victoire grecque sur les Perses à Issos.

___________________________________________________________________________
-332 Siège et prise de Tyr par Alexandre III, la Phénicie passe sous son contrôle.

___________________________________________________________________________

-331 Babylone prise par Alexandre le Grand sans combat. Aprés la chute des Perses elle déclina rapidement.

Babylone reprend espoir avec l'irruption d' Alexandre le Grand. Le conquérant macédonien entre dans la ville en 331 avant JC et songe à en faire la capitale de son empire, unissant l'Orient perse et l'Occident héllénique. Il engage de grands travaux dans la cité et restaure le magnifique temple consacré à Mardouk, le dieu de Babylone.

Malheureusement, Alexandre ne revient à Babylone huit ans plus tard que pour y mourir. Avec l'éclatement de son empire, le rêve babylonien s'évanouit à jamais. Le site, qui s'étend sur plusieurs centaines de kilomètres carrés, revient peu à peu à la steppe après avoir donné vie à une cité qui rayonna sur l'Orient civilisé pendant près de... quinze siècles ! Le général Séleucos 1er, qui gouverne la région après la mort d'Alexandre, transfère sa capitale dans un camp grec du nom de Ctésiphon, aujourd'hui dans la banlieue sud de Bagdad. Disputée entre les Perses et les Romains, la Mésopotamie tombe beaucoup plus tard sous la coupe des Arabes.

                                                        

Soulèvement des Spartiates contre les Macédoniens.

mars Fondation d’Alexandrie par Alexandre.

Victoire grecque sur les Perses à Tyr.

Victoire grecque sur les Perses à Gaugamèles (Arbèles).

-331 L' Empire Babylonien est détruit en 331 av. J.-C. par Alexandre le Grand qui prend Babylone.Il laisse la Mésopotamie au Général Séleucos qui fonde la dynastie des Séleucides en 312 av. J.-C

___________________________________________________________________________

Au IVe siècle, des tribus scythes s'avancèrent dans les territoires actuels de la Roumanie et de la Hongrie. En 331, les Scythes infligèrent une défaite à la phalange macédonienne des armées d'Alexandre commandée par le gouverneur de Thrace Zépyrion.

___________________________________________________________________________
-330 Prise et incendie de Persépolis par Alexandre.

Campagne d’Alexandre III contre les Satrapes (jusqu’en -327).

Assassinat de Darius III. fin de la dynastie Achéménide

___________________________________________________________________________
-327 Campagne d’Alexandre III en Inde (jusqu’en -325).

Alexandre le Grand de Macédoine conquiert temporairement le pays. Pendant cette époque qui est appelée gréco-bouddhiste, l’effigie de Bouddha apparaît. Le Royaume d’Asoka protecteur du Bouddhisme est fondé ainsi que les dynasties Sunga et Känva. La doctrine bouddhique diffère énormément des religions védiques. Elle est établie sur une base simple qui est la formulation des Quatre Saintes Vérités

___________________________________________________________________________

-325 Expédition de Pythéas de Marseille au-delà des colonnes d'Hercule (Gibraltar) ___________________________________________________________________________

-324 Sédition d’Opis (rébellion des vétérans Médoniens).

Alexandre épouse une princesse perse en même temps que 80 dignitaires de son armé.


___________________________________________________________________________

-323 10 juin Mort d’Alexandre à Babylone.
 Antipatros reçoit le gouvernement de la Macédoine et Ptolémée l’Égypte.
Révolte d’Athènes contre la Macédoine.

-323 à -168 les macédoniens luttent contre Rome et perdent
Platon, chassé d’Athènes se réfugie à Chalcis.


___________________________________________________________________________

-322 Début de la guerre Iamiaque.

___________________________________________________________________________
-321 Partage de Triparadisos sur la succession de l’empire macédonien.

___________________________________________________________________________
-319 Mort d’Antipatros relançant le problème de succession macédonien.

___________________________________________________________________________

-312/-64 dynastie des séleucides  de l'Indus à la Mésopotamie Séleucie  de Piérie, Antioche et Séleucie sur le Tigre. L'empire se réduit finalement à la Syrie puis est annexé à Rome

___________________________________________________________________________
-311 Cassandre, fils d’Antipatros reçoit le gouvernement de la partie européenne de l’empire

jusqu’à la majorité d’Alexandre IV.

___________________________________________________________________________
-310 Cassandre fait assassiner Alexandre IV.

___________________________________________________________________________
-306 Révolte de Cyrène.

___________________________________________________________________________
-305 Siège de Rhodes.

-305 à -30 Les lagides (grecs) règnent en Egypte tous les souverains lagides s'appelaient Ptolémée


Vers l'an -300 : Apparition des premières monnaies celtes.

___________________________________________________________________________

-301 Défaite et mort d’Antigone lors de la bataille d’Ipsos.

-301 à - 36 Ce n'est qu'avec la constitution du royaume du Pont  que la région deviendra plus nettement délimitée. L'unité territoriale reposait sur le sentiment de solidarité entre les habitants et la fidèlité à la même dynastie fondée par Mithridate Ier.Le Pont était le nom donné par les Grecs à la zone nord-est de l'Asie Mineure bordant la Mer Noire

___________________________________________________________________________

C'est seulement au IIIe siècle av. J.-C., que les Scythes furent à leur tour envahis par une nouvelle vague nomade, celle de leurs voisins Sarmates

-300 à -200       Cavalerie lourde romaine

-300 Début de la Tène C1 (Tène moyenne). Nouvelles incursions celtes en Italie du nord.

 À la fin du IVe et au début du IIIe siècle avant J.-C., Marseille reprend son commerce avec les Celtes. Les Belges, originaires de la zone celtique transrhénane, pénètrent en Gaule ; leur arrivée déclenche, au cours du IIIe siècle, deux nouvelles vagues successives d’invasions qui se portent, les unes vers la côte méditerranéenne de la Gaule, l’Espagne et l’Italie, les autres vers les Balkans et l’Asie Mineure. La première de ces vagues est antérieure à 250, l’autre se situe au cours de la seconde moitié du IIIe siècle. En Gaule, les Celtes avancent, vers 300, dans la vallée du Rhône jusqu’au voisinage de Marseille.

-300, Chandragupta fonde la dynastie des Maurya et repousse les Grecs. L’Inde est envahie par les Scythes. Le Royaume hellénistique de Kushänaest est fondé, suivi d’un Empire dans le Deccan. L’époque Indo-Scythe se termine au 4ème siècle

___________________________________________________________________________

-298 Défaite celte en Thrace (Bulgarie) face à Cassandre, roi de Macédoine.

___________________________________________________________________________ 

-295 Défaite celte (Sénons) à Sentinium face au Romains.

___________________________________________________________________________ 

-283 Les romains s'emparent du pays des Sénons.

 ___________________________________________________________________________

-281 Guerre contre Pyrrhus, roi d’Epire.

___________________________________________________________________________
-280 Victoire de Pyrrhus contre les Romains à Heraclée.
(a l'appel des Tarentins).

___________________________________________________________________________
-279  Les Celtes envahissent l'Europe du sud-est (Thrace, Macédoine, Péronie ...)

Ils attaquent dans trois directions : vers la Bulgarie, la Macédoine et la Grèce proprement dite.

Victoire de Pyrrhus contre les Romains à Ausculum. Au prix de terribles pertes (victoire à la Pyrrhus)

En mai Bolgios (Celtes) bats l'armée de Ptolémée Keramos chef de l'expédition macédonienne, le capture et l'exécute.

L'armée celte se retire de Macédoine.

 ___________________________________________________________________________

-278 L'armée gauloise de Brennos entre en Béotie, en Phocide et pille Delphes avant de se retirer. ils sont repoussés, reviennent à leur point de départ, et constituent la principauté des Scordisques, dont la capitale est Singidunum (Belgrade).

En Asie Mineure, un corps de Galates est appelé par le roi de Bithynie, Nicomède, en 278, tandis qu’un autre corps traverse l’Hellespont. Ils s’installent sur le plateau phrygien et sur l’Halys, et guerroient longtemps contre leurs voisins.

 

-278 à -276: Pyrrhus en Sicile.

___________________________________________________________________________

-276 Erastothène calcule la circonférence de la terre.

___________________________________________________________________________ 

-275 L'armée galate sème la terreur à Troie, à Ephèse à Millet.

Victoire des Romains contre les armées de Pyrrhus à Bénévent mettant fin à la guerre.

___________________________________________________________________________

-272: mort de Pyrrhus  au cours d'une expédition contre Sparte, en pénétrant de vive force dans la cité d'Argos, par une tuile lancée de la main d'une vieille femme.

___________________________________________________________________________

-270 Les Galates sont battus Antiochus par Démétrios Ier Sôter, roi de Syrie.

___________________________________________________________________________

-269: Hiéron, roi de Syracuse.

___________________________________________________________________________

-267 Guerre de Khrémonidès.

___________________________________________________________________________
-264 Début de la première guerre punique (jusqu’en -241).
Travaux d’Archimède

Commencement des premières hostilités

___________________________________________________________________________
-263 Alliance entre Rome & Hiéron II, roi de Syracuse.

___________________________________________________________________________
-262 Victoire romaine contre Carthage à Agrigente.

___________________________________________________________________________
-260 victoire navale romaine contre Carthage, près de Myles.

___________________________________________________________________________
-256 Nouvelle victoire navale romaine contre Carthage, près à Ecnome, puis débarquement romain en Afrique.

___________________________________________________________________________
-255 Défaite romaine en Afrique face aux mercenaires spartiates entraînant le retour des armées romaines.

_________________________________________________________________________

-250 Nouvelles incursions celtes en Italie. Une nouvelle arrivée de Gaulois se produit vers 250 dans la vallée du Pô.

Vers 250, ils s’emparent du sud du Massif central et du Languedoc. Dans les Balkans, après 300, ils se sont installés dans la vallée de la Morava

Fédération crétoise
Regroupe vers 250 une bonne partie des cités crétoises pour des motifs qui semblent être religieux (le culte commun de Zeus né sur l'Île).

vers -250 : Ptolémée règne en Egypte

___________________________________________________________________________

-249 Défaite romaine près de Drépane, entraînant la quasi-destruction de la flotte romaine.

___________________________________________________________________________

-247 Naissance d'Hannibal, fils d'Halmicar Barca.

 ___________________________________________________________________________

-241 Défaite des Galates en Asie Mineure par Attale Ier, roi de Pergame.

En  Mars Rome remporte la victoire aux îles Égates contre Carthage.
 

 

 paix de Lutatius (fin de la premiere guerre punique). Traité entre Rome et Hamilcar, marquant la fin de la première guerre punique et l’annexion de la Sicile par Rome.

On appellera cette période l'entre-deux-guerres

Rome profite de la Guerre des Mercenaires, qui fit rage trois années durant à Carthage à peine terminée la première guerre punique, pour annexer la Sardaigne et la Corse. Elle devient une grande puissance maritime.

___________________________________________________________________________

-239 Euclide énonce le principe des années bissextiles.

___________________________________________________________________________

-237 Hamilcar par pour l'Espagne avec Hannibal.

Les Carthaginois, de leur côté, s’étendent rapidement dans le Sud de l’Espagne, sous la conduite des Barcides (famille des Barca, dont Hamilcar Barca et Hannibal Barca). Avec le bassin fertile du Guadalquivir, les mines de plomb argentifère de la Sierra Morena et de Carthagène, et des indigènes soumis mais combatifs, cette région est un réservoir de blé, de métaux précieux et de soldats appréciés. Elle redonne à Carthage sa puissance économique, commerciale et militaire.

Ce renforcement carthaginois préoccupait Rome, et le parti des Aemilii et des Cornelii envisageait une nouvelle guerre pour y mettre un terme.

___________________________________________________________________________ 

-235 Nouvelle défaite galate en Asie Mineure par Attale Ier.

 triomphe de T. Manlius Torquatus sur les Sardes.

 ___________________________________________________________________________

-234 naissance de M. Porcius Caton.

 ___________________________________________________________________________

-229 Intervention romaine en Illyrie. triomphe du consul Cn. Fulvius .

En hiver Hamilcar est tué au combat.

___________________________________________________________________________ 

-228 Hasdrubal le Beau, beau frère d'Hannibal, succède à Hamilcar.

___________________________________________________________________________
-227 Tremblement de terre provoquant la destruction de Rhodes.

 ___________________________________________________________________________

-226 Traité de l'Ebre entre Hasdrubal et Rome

 ___________________________________________________________________________

-225 -222 guerre contre les Gaulois.

L'armée gauloise des rois Concolitanus, Aneoestus et Britomartus passent les Alpes, entre en Étrurie avant d'être détruite par l'armée romaine commandée par L. Aemilius Papus.

 Une offensive gauloise est bloquée par les Romains au cap Télamon

___________________________________________________________________________

-224 Les Romains entrent en pays Boïen.

Ligue hellénique
Créée à l'initiative d'Antigone en 224 qui groupe non des cités, mais des fédérations (Macédoniens, Achéens, Épirotes, Acarnaniens, Béotiens, Thessaliens, Phocidiens, Eubéens et Locriens…) dirigées contre Sparte et la ligue étolienne.

___________________________________________________________________________

-223 victoire du consul C. Flaminius sur les Gaulois (prise de Milan)

___________________________________________________________________________

-222 Claudius Marcellus bats les armées Gauloises de Virdomar venue de Gaule transalpine.

Les Boïens, appuyés par des auxiliaires germains, livrent bataille à Clastidium et sont battus par les Romains.

victoire des consuls M. Claudius Marcellus et Cn. Cornelius Scipion sur les Insubres (prise de Clastidium) ; fondation des colonies de Cremone et de Plaisance.

___________________________________________________________________________

 -221 Assassinat d'Hasdrubal par un patriote ibère.à la mort de ce général il fut unanimement proclamé général en chef par l'armée carthaginoise, quoiqu'il eût à peine 25 ans.

Hannibal prend la tête de l'Espagne Barcide

De -221 à -219 Hannibal achève la conquête de l'Espagne jusqu'à l'Ebre, donnant son maximum d'extension à l'Espagne barcide

___________________________________________________________________________

 

-219 Hannibal s'empare de la ville de Sagonte (Ibère) après un siège de 8 mois.    En prenant et saccageant, au milieu de la paix et contre la foi des traités, la ville de Sagonte, alliée de Rome  Hannibal ravive la guerre avec les romains. Les ambassadeurs romains à Carthage sont fait prisonniers

Le prétexte du déclenchement fut le siège en 219 avant J.C. de la cité de Sagonte, alliée de Rome, par les Puniques. Cependant, selon le traité de 241 avant J.C. délimitant les zones d’influence respectives des deux puissances rivales, Rome n’aurait pas dû contracter d’alliance au sud de l’Ebre. Il semble que Rome ait ici profité d’une imprécision du traité, et ait interprété cette clause en considérant que la rivière citée n’était pas l’Ebre coulant au Nord de l’Espagne, mais un fleuve côtier situé au Sud de Sagonte. Dans ce cas, c’est évidemment Carthage qui se trouvait en tort. Cet artifice permettait à Rome de ne pas se parjurer, et de maintenir la paix des dieux. Tite-Live présente ainsi la prise de Sagonte comme une agression délibérée d’Hannibal contre les intérêts romains.

 

Nouvelle intervention romaine en Illyrie. guerre contre Demetrios de Pharos ; triomphe des consuls M. Livius Salinator et Paul Emile.

                  

___________________________________________________________________________

 -218/-201     2eme guerre punique

-218 Les Romains déclarent la guerre à Hannibal.

 

Au printemps, Hannibal quitte Carthage.

Dans un premier temps, Hannibal établit un dépôt de réserves près de Tarragone, en Espagne. Il prépare une armée de 50 000 fantassins, de 9 000 cavaliers et 37 éléphants (60 000 fantassins et 11 000 cavaliers selon Polybe). L’infériorité navale carthaginoise l’oblige à choisir une voie terrestre pour attaquer l’Italie. Au printemps 218 av. J.-C., il commence la marche sur Rome au travers des Pyrénée

En juin il franchit l'Ebre

En juillet il franchit les Pyrénées

25 août Hannibal traverse le Rhône.

Les tribus celtiques sont neutres jusqu’à la vallée du Rhône. Mais celles de la vallée du Rhône, fidèles à Rome, harcèlent son armée qui doit s’éloigner de la côte pour éviter Marseille. Hannibal perd 12 000 fantassins et 1000 cavaliers.

septembre Hannibal traverse les Alpes par le mont Cenis perdant une grande partie de son armée. Son armée est réduite alors à 26 000 hommes. Il entraîne avec lui contre Rome  les Gaulois cisalpins

La rencontre des forces romaines et carthaginoises en Gaule se limite à un accrochage de détachements de cavalerie envoyés en reconnaissance. Hannibal surprend en passant par les Alpes. Franchir les Alpes à mi-octobre, sous le harcèlement des autochtones, alors que les premières neiges de l’automne tombent, se révèle terriblement éprouvant : 35 éléphants y meurent, au cours des 9 jours de montée et des 6 jours de descente (18 jours en tout, si l’on suit Tite-Live), les deux derniers ne survivent que quelques jours de plus. (Selon d’autres sources, des éléphants survécurent au moins jusqu’à la Bataille de la Trébie). Après cinq mois de trajet, c’est une armée épuisée qui arrive en Italie, bien accueillie par les Gaulois : 20000 fantassins et 6 000 cavaliers.

En automne, il arrive dans la plaine du pô.

Fin novembre il est vainqueur de Publius Scipion sur le Tessin

décembre Les Boïens et les Insubres s'allient à Hannibal contre les Romains. Hannibal vainqueur reçoit le ralliement de nombreux Gaulois, qui complètent ses effectifs

              

 ___________________________________________________________________________

-217 Hannibal remporte la victoire sur les romains près de La Trébie.

Janvier-Avril, Hannibal hiverne en Cisalpine puis traverse l'Apennin et les marais de l'Arno, ou il perd un oeil pris de fièvre.

21 juin, Il attire le consul Flaminius dans les défilés du lac Trasimène, et l'y bat complètement. mort du consul C.Flaminius

Un piège : sur les bords du lac Trasimène (Traesinum ?), l’armée d’Hannibal surgit des brumes et surprend l’armée romaine en ordre de marche. Les Romains perdent de 15 000 à 20 000 légionnaires, massacrés ou noyés, Flaminius est tué ; Hannibal fait autant de prisonniers.

été automne Q Fabius Maximus est nommé dictateur; Hannibal gagne ensuite le Picenum et l'Apulie, où il est quelque temps arrêté dans ses succès par la prudente tactique de Fabius Maximus surnommé Cunctator, le Temporisateur qui se signala, surtout pendant les six mois de sa dictature, en amusant Hannibal par des délais et des feintes; sans vouloir jamais livrer bataille. Après avoir ainsi fatigué et épuisé son armée, il la cerna près de Casilinum et il allait la forcer à se rendre à discrétion quand un stratagème la sauva

Cette année 217, le seul succès romain vient d’Espagne : Gnaeus Cornelius Scipio Calvus y détruit les réserves d’Hannibal.

Les frères Gnaeus Cornelius Scipio Calvus et Publius Cornelius Scipion avaient bien évalué l’importance de l’Espagne. Ils s’y rendent et remportent en 217 une victoire navale à l’embouchure de l’Ebre, puis reprennent Sagonte. Ils empêchent Hasdrubal de rejoindre son frère Hannibal, et suscitent en 215 une guerre du roi numide Syphax contre les Carthaginois.

 ___________________________________________________________________________

-216 2 août Hannibal remporte la victoire sur les romains à Cannes. Il y battit complètement l'armée des consuls Terentius Varron et Paul Emile et  il leur tua près de 50 000 hommes. 

L’habileté tactique d’Hannibal a raison de la supériorité numérique romaine. Selon les sources, de 45 000 à 60 000 légionnaires romains et alliés périssent, sur un effectif de 86 000, à l’issue de cet affrontement qui compte parmi les plus grands de l’Antiquité, et qui reste la plus grande défaite des Romains. Il faut ajouter 10 000 prisonniers, et la mort de Paul Émile et de 80 sénateurs. Les pertes carthaginoises se situeraient entre 5700 et 8000 hommes selon les mêmes sources, pour 50 000 hommes engagés.

L’ampleur de la défaite romaine entraîne la défection de l’Apulie, du Samnium, de la Lucanie et du Bruttium. La perte d’un aussi grand nombre de sénateurs aura aussi des conséquences sur la société romaine. A l’automne 216, Capoue s’ouvre aux Carthaginois, et Hannibal y prend ses quartiers d’hiver. Mais si ces transfuges ravitaillent son armée, ils ne sont pas décidés à prendre part à la guerre à ses côtés. C’est le célèbre épisode dit des "délices de Capoue". Hannibal attend des renforts, mais il ne peut prendre le contrôle ni de Naples, ni de Brindisi, ni de Rhegium, ports où s’accrochent les garnisons romaines. La flotte carthaginoise qui de surcroît redoute les navires de guerre romains ne peut lui acheminer de renforts.

Première guerre de Macédoine avec Rome (jusqu’en -205).

 ___________________________________________________________________________

215 Mort de Hiéron II, roi de Syracuse ; son successeur brise l’alliance avec Rome.
Les armées romaines assiègent Syracuse.

Hannibal Enlisement en Italie - Alliances et sièges (215-209)

Rome est protégée efficacement par le Latium, l’Ombrie, l’Étrurie restés fidèles. Les pertes humaines considérables sont compensées par de nouvelles levées auprès des cités alliées, et même par enrôlement d’esclaves volontaires et affranchis pour l’occasion. Ces troupes inexpérimentées ne permettent pas d’engager une offensive. Fabius Cunctator, consul en 215 puis en 214, verrouille les passages entre la Campanie et le Latium. La guerre en Italie devient une guerre de positions, l’issue du conflit va se décider sur d’autres théâtres d’opérations.

En -215, à Carthage, Magon, frère d’Hannibal, obtient bien des troupes et de l’argent, mais il doit prendre la voie de l’Espagne pour rejoindre Hasdrubal. Des Carthaginois débarquent en Sardaigne, escomptant un soulèvement indigène contre les Romains, mais ils sont anéantis. Seul un petit contingent venu de Carthage avec quelques éléphants peut accoster la côte italienne à Locres en 215, et rejoindre Hannibal.

Première Guerre macédonienne

Hannibal emploie la diplomatie, et au printemps 215 noue une alliance avec Philippe V de Macédoine. Informés par hasard par la capture des émissaires macédoniens, les Romains bloquent toute tentative de débarquement macédonien avec une escadre de 50 navires basée à Brindisi. Philippe V, dépourvu de flotte de guerre, est réduit à l’attente d’une intervention navale carthaginoise, qui ne viendra jamais. Cette guerre macédonienne est incise dans la seconde guerre punique. Philippe V ne parvient pas à s’emparer des positions romaines de Dyrrachium et Apollonia sur la côte illyrienne, tandis que les Romains le mettent en difficulté sur ses arrières, en s’alliant avec la ligue étolienne en 212 moyennant un soutien naval romain, puis avec les villes grecques de Sparte, Messène et Elis en 211, et même avec Attale Ier roi de Pergame en 209. Lorsqu’en 205, l’échec carthaginois fut patent, le Sénat romain et Philippe V signèrent la paix.

En Sicile, la diplomatie carthaginoise fait basculer Syracuse dans son camp. Alliée fidèle et efficace de Rome sous Hiéron II, la ville s’abandonne à la guerre civile à la mort du roi en 215 et l’avènement de Hiéronyme. Au terme de cette agitation entretenue par les Carthaginois, Hiéronyme et toute la famille royale sont massacrés en 214. Les Carthaginois en profitent pour prendre le contrôle de la cité et, de là, tenter de reconquérir la Sicile. La prise de contrôle s’effectue plutôt par voie diplomatique, en retournant les alliances, que par des combats militaires.

Le consul Marcus Claudius Marcellus ne parvient pas à rétablir l’alliance avec Syracuse par la négociation, et au printemps 213 commence le siège de Syracuse. Dans le même temps, une armée carthaginoise de 25000 hommes et 3000 cavaliers débarque en Sicile, commandée par Himilcon. Il occupe Agrigente, mais ne peut faire lever le siège de Syracuse. Une épidémie décime ensuite son armée. La flotte carthaginoise ravitaille plusieurs fois Syracuse, mais retourne à chaque fois vers Carthage, redoutant un combat naval avec la flotte de guerre romaine.

___________________________________________________________________________

Lors de l’hiver 213/212, Tarente ouvre ses portes à Hannibal. Toutefois la garnison romaine retranchée dans la citadelle verrouille l’accès du port. Hannibal parvient enfin à se donner un accès à la mer, en s’emparant des cités côtières voisines de Métaponte, Héraclée et Thourioi. Si la flotte punique parvient à embarquer les troupes de Philippe V de Macédoine, elle pourra les débarquer en Italie du Sud. Mais en 211, la flotte de Bomilcar ravitaille une dernière fois Syracuse assiégée et se contente de bloquer la citadelle de Tarente, restant à l’écart de la flotte romaine de Brindisi.

-212 Alliance de Rome avec Pergame et avec les Etoliens.

Hasdrubal, le frère d’Hannibal, soumet Syphax, et trois armées carthaginoises passent en Espagne. Les frères Scipions sont battus et tués en 211 av J.C., les forces romaines battent en retraite sur l’Ebre.

___________________________________________________________________________
-211
, Marcellus finit, après un long siège et de nombreuses péripéties par reprendre Syracuse, la plus belle et la plus illustre des villes grecques[1], qu’il livre partiellement au pillage. Le grand savant Archimède est tué pendant le sac par un soldat qui ne le connaissait pas alors qu’il était en train de contempler des figures géométriques dans le sable. Toutes les œuvres d’art de la ville, publiques ou appartenant à des particuliers, sont transférées à Rome[2].

Les Romains s’assurent la fidélité de leurs alliés siciliens tentés par une alliance avec Carthage par différents moyens, y compris par le massacre « préventif » des habitants d’Enna : Alors on égorgea les habitants d’Enna parqués dans le théâtre. [...] C’est ainsi que l’on garda Enna : je ne sais si ce fut un crime affreux ou une mesure indispensable.[3].

Capoue

Profitant de la fixation d’Hannibal sur Tarente, les Romains reprennent pied en Campanie en et assiègent Capoue une première fois en 212, mais Hannibal les bat. En 211, ils reprennent leur blocus, que Hannibal ne peut rompre. Ce dernier tente alors un raid de diversion en se dirigeant sur Rome avec sa cavalerie. Aucune force ne s’interpose, les Romains refusent toujours une bataille rangée frontale.

Hannibal ad portas ("Hannibal est à nos portes") rapporte Tite-Live. Le Sénat s’empresse d’organiser la défense de la ville derrière ses murailles. La cavalerie d’Hannibal campe près de Rome, mais faute de machines de siège, elle doit rebrousser chemin vers l’Italie du sud.

Les Romains n’ont pas levé leur siège autour de Capoue : la diversion d’Hannibal a échoué. Capoue capitule en 211. En punition de sa trahison envers Rome, toutes ses terres sont confisquées et rattachées à l’ager publicus. Enfin, en 209, Fabius Cunctator réoccupe Tarente. La répression est plus sévère qu’à Capoue : Tarente est pillée, et 30 000 habitants sont vendus comme esclaves.

 ___________________________________________________________________________

-210 À Rome, le jeune Cornelius Publius Scipion, fils de Cornelius Publius Scipion, qui deviendra connu sous le nom de Scipion l’Africain entre alors sur la scène. Quoique n’ayant jamais été consul, il obtient un pouvoir proconsulaire pour l’Espagne en 210. En 209, il prend le port de Carthagène, avec le trésor de guerre et les otages ibères détenus par les Carthaginois. La libération de ces otages permet de gagner le soutien de peuples ibères contre Carthage (voir l’épisode du chef ibère Allutius). En 208, Scipion affronte Hasdrubal à Baecula, qui parvient malgré ses pertes à percer en direction du Nord pour rejoindre son frère.

 ___________________________________________________________________________

-207 Hasdrubal (frère d'Hannibal) passe les Pyrénées.

Hasdrubal quitte l’Espagne avec une armée de 60 000 hommes, et prend ses quartiers d’hiver en Gaule. Au printemps 207, Hasdrubal est en Italie prêt à opérer sa jonction avec Hannibal dans le Sud de l’Italie. Très audacieusement, le consul Caius Claudius Néron laisse un rideau de troupes devant Hannibal, remonte au Nord avec ses meilleurs légions se joindre à l’autre consul Livius Salinator. Tous deux rencontrent et anéantissent l’armée d’Hasdrubal lors de la bataille du Métaure. Hasdrubal meurt dans la bataille.

 ___________________________________________________________________________

-206 Scipion soumet l'Espagne qui devient province romaine.

 Scipion bat les dernières forces carthaginoises commandées par Magon à Ilipa, et s’empare de Gades (Cadix), achevant la conquête de l’Espagne carthaginoise. Magon s’enfuit avec la flotte vers les Baléares. De là il débarque en 205 avec 12 000 hommes dans le golfe de Gênes. Mais, en marge du territoire romain, il ne parvient pas à les inquiéter, et est battu par Marcus Cornelius Cethegus.

___________________________________________________________________________

Dénouement en Afrique (205-201) Scipion l’Africain Scipion l’Africain

Revenu d’Espagne couvert de gloire, Scipion est candidat à l’élection comme consul pour 205, quoiqu’il n’ait pas l’âge légal. Son programme est une expédition en Afrique sur le territoire de Carthage. Malgré l’opposition de Fabius, le Sénat lui accorde le gouvernement de Sicile et deux légions. Scipion consacre l’année 205 et le début de 204 à compléter ses effectifs, faisant même appel à des volontaires - forme de recrutement exceptionnelle à l’époque - et à préparer son expédition. L’événement marquant de 205 sera la conclusion d’une paix de statu quo avec Philippe V de Macédoine.

 ___________________________________________________________________________

Scipion débarque près de Carthage en 204. Ses débuts sont laborieux : il échoue à prendre Utique et doit hiverner sur un promontoire de la côte entre Utique et Carthage.

 ___________________________________________________________________________

-203 Scipion bat une armée carthaginoise et le roi numide Syphax. Il s’allie avec un autre roi numide Massinissa et capture Syphax en juin. Carthage sent que la guerre est perdue et négocie avec Scipion. Elle accepte les conditions qu’il lui impose :

* évacuation des forces carthaginoises présentes en Italie et en Gaule cisalpine * abandon de l’Espagne * cession de sa flotte, sauf 20 navires * paiement d’une indemnité de 5 000 talents

Hannibal repasse en Afrique.

 ___________________________________________________________________________

-202 octobre Scipion remporte la victoire sur Hannibal à Zama près de Carthage.

 Les Romains, inférieurs en nombre mais aidés de la cavalerie numide de Masinissa, remportent la victoire sur les Carthaginois. Pour honorer sa victoire, les Romains ajoutent le surnom Africanus au nom de Scipion, devenu dès lors Scipion l’Africain. De nouvelles conditions de paix sont imposées à Carthage, plus dures encore que les précédentes :

* abandon de l’Espagne et des Baléares * cession de sa flotte, sauf 10 navires * paiement d’une indemnité de 10 000 talents, sur 50 ans * interdiction de toute action militaire sans l’assentiment de Rome

 ___________________________________________________________________________

-200 Traduction de la bible en grec

Hamilcar, officier carthaginois soulèvent les Ligures, les Boïens, les Insubres et les Cenomans contre les Romains.

Babylone a été ruinée.

Vers l'an -200 : Á Rome, lors de la construction du portique Æmilius est pour la première fois employé du ciment, cette technique va se révéler une innovation majeure pour l'architecture et le génie civil.

vers -200 Byzance tombe sous l'emprise romaine

Début de la Tène C2. Défaite de Hamilcar face aux Romains près de Crémone.

Deuxième guerre de Macédoine avec Rome (jusqu’en -197).

 ___________________________________________________________________________

-197 Défaite des Insubres face aux Romains.

Victoire romaine de Flamininus contre Philippe V de Macédoine à Cynoscéphales.

 ___________________________________________________________________________

-192 Défaite des Boïens face aux Romains.

 ___________________________________________________________________________

-193/-146 semi indépendance grecque sous contrôle romain

___________________________________________________________________________

En 190 av JC, à la bataille de Sidè, la flotte d’Antiochus compte 3 heptères, 4 héxères, 40 quinquérèmes et quadrirèmes. La flotte de Rhodes compte 32 quadrirèmes et 4 trières.

___________________________________________________________________________

-181 Défaite des pirates ligures face aux Romains.

 ___________________________________________________________________________

-171 Rome déclare la guerre à ma Macédoine, début de la troisième guerre de la Macédoine (jusqu’en -148).

___________________________________________________________________________
-168 Victoire romaine d’Aemilius Paulus près de Pydna contre Persée (Macédonien).

___________________________________________________________________________
-167 Révolte des Macchabées (jusqu’en -164). Ils se défendirent contre la domination étrangère jusqu'à ce qu'ils obtiennent l'indépendance aux environs de 130 av. JC, après la désintégration du royaume des Séleucides. ___________________________________________________________________________

-154 Les Ligures assiègent Nice. A la demande des Marseillais, première intervention romaine contre les Salyens sur les côtes provençales.

 Défaite des face à l'armée romaine de Quintus Opimius.

 ___________________________________________________________________________

-150 Début de la Tène D1 (Tène finale)

 ___________________________________________________________________________

-149 à -146 3eme guerre punique

___________________________________________________________________________

-147 Rébellion des Achéens.

___________________________________________________________________________
-146 Prise et destruction de Corinthe par les armées romaines.

Les cités grecques coalisées contre Rome sont vaincues et Corinthe est détruite la Grèce devient province romaine  

les Romains mettent fin aux États grecs, mais la culture de la Grèce antique, va continuer à influencer le monde et de nombreux artistes et penseurs, originaires de Grèce vont affluer à Rome.

La flotte de débarquement de Scipion comporte 50 quinquérèmes et quadrirèmes et 400 navires de transport.

Destruction de Carthage

 

___________________________________________________________________________

-144 arrivée des Parthes à Babylone.

___________________________________________________________________________

-133 Chute de Numance (Ibère).

Mort de Attale III, roi de Pergame qui lègue son royaume à Rome.

 ___________________________________________________________________________

-125 Les Salyens ravagent les terres de Marseille qui demande l'aide de Rome.
Intervention de l’armée romaine de Flavius Flaccus près de Marseille.

 -125 à - 118 : Les Romains pénètrent en Cisalpine.  

___________________________________________________________________________

-124 Intervention de l'armée romaine de Sextus Calvinus contre les Voconces et les Salyens ; fondation d'Aix. : Début des campagnes de "pacification" du sud de la Gaule par les troupes romaines commandées par Flavius Flaccus

 ___________________________________________________________________________

-123 Alliance entre Rome et les Éduens.

 Les Allobroges attaquent les Éduens qui demandent l'aide de Rome.

___________________________________________________________________________

-122 Défaite des Allobroges face à l'armée romaine de Domitius  au nord-ouest des Alpes, ce qui leur permet de contrôler les passages vers la Gaule.

 ___________________________________________________________________________

-121 L'armée romaine de Q. Fabius Maximus bat l'armée Arvernes de Bituitos qui se portait au secours des Allobroges. Conquête et reddition de la Gaule du Sud.

 ___________________________________________________________________________

-120 Création de la Narbonnaise, province romaine .

___________________________________________________________________________

-118  Fondation de la Narbonnaise. Marseille, alliée privilégiée de Rome.

 ___________________________________________________________________________

-117 Création de la voie Domitienne reliant l'Espagne à l'Italie.

 ___________________________________________________________________________

-115 Les Cimbres (sud du Danemark) arrivent dans la Ruhr.

 ___________________________________________________________________________

-113 Les Cimbres repoussent l'armée romaine de Q. Papirius cavalier archer

 ___________________________________________________________________________

-109 Les Romains refusent d'accorder des terres aux Cimbres, qui alliés aux Teutons battent le consul Silanus.

 ___________________________________________________________________________

-107 à -86 Marius gouverne Rome avec l'appui de l'armée

Quand Rome imposa sa puissance, Pompéi se joignit à elle en tant que cité fédérée mais, en - 91 , elle se rebella pour obtenir plus de droits. Après un long siège, la ville fut prise par les armées de Sylla. Dès lors, Pompéi devint ville romaine mais, jusqu'à la fin de ses jours, elle conserva son caractère de cité aux cultures grecque et italique mélangées.

___________________________________________________________________________

-106 Prise de Toulouse par les armées consulaires de Servilius Caepio.

 ___________________________________________________________________________

-105 Les Cimbres, les Teutons, les Ambrons et les Helvètes remportent la victoire face aux armées romaines.

  Les Cimbres et les Teutons attaquent l'Espagne et les Ambrons et les Helvètes le nord de la Gaule.

 ___________________________________________________________________________

-102 L'armée de vétérans du consul romain Marius détruit les armées Cimbres et Teutonnes dans la vallée de l'Arc.

 ___________________________________________________________________________

-101 janvier L'armée romaine de Catulus recule devant l'armée cimbre.

 13 juillet Naissance de Jules César.

 30 juillet Défaite des Cimbres près de Verceuil face aux armées de Marius et Catulus.

___________________________________________________________________________ 

Vers l'an -100 : En Europe occidentale, développement des oppida qui sont de vastes établissements fortifiés avec des maisons, des ateliers et des magasins.

-100 à +300 le rayonnement culturel de la Grèce influence le monde romain

-100 Celtes presque entièrement détruits par les romains seuls subsistèrent les royaumes d'Irlande

___________________________________________________________________________

-90 Incursions Belges en Grande-Bretagne.

 ___________________________________________________________________________

-88 Mithridate VI ravage Délos et massacre la population romaine.

 ___________________________________________________________________________

-Troie IX (85 av. J.C. - 400 ap. J.C., Période Romaine): les Romains, ayant fait du héros troyen Enée leur ancêtre, attachèrent une grande importance à la cité qu'ils appelèrent Ilium. Jules César y offrit des sacrifices, mais ce fut l'Empereur Auguste qui y fit agrandir le Temple et réaliser des travaux tels que la construction de la muraille, du bouleutérion, du théâtre...

 ___________________________________________________________________________

-82/-79 Sulla gouverne Rome avec l'appui de l'armée

___________________________________________________________________________

-80 Sestorius, depuis l'Espagne se dresse contre Sylla, dictateur romain.

 ___________________________________________________________________________

-78 Lucius Manilius, proconsul de la Gaule Transalpine échoue dans sa tentative de soumission de Sestorius.

 ___________________________________________________________________________

-77 Pompée pacifie la Gaule transalpine et gagne l'Espagne.

 ___________________________________________________________________________

-71 Pompée annexe la Vallée de la Garonne à son retour d'Espagne.

 ___________________________________________________________________________

-70 Pompée vainc Spartacus

___________________________________________________________________________

-67 Metellus (romain) s’empare de la Crète.

 ___________________________________________________________________________

-64 Pompée arrive à Petra

___________________________________________________________________________

-63  Pompée conquiert l'Asie mineure, la Syrie et la Palestine

l'invincible empire romain s'empara de Jérusalem et assujettit les Juifs  Après l'avènement du Christ, excédés par la lutte continuelle contre les Zélotes et les terroristes Sicariis, les Romains détruisirent le temple en 70 AD et expulsèrent les Juifs de Jérusalem en 135, lesquels commencèrent alors à émigrer vers l'Europe.

___________________________________________________________________________

-60 Crassus, Pompée et César imposent le triumvirat  renouvelé en -55

___________________________________________________________________________

-61 Les Séquanes, les Arvernes et les Suèves soumettent les Éduens qui demandent l'aide de Rome.

 Les Suèves battent les Séquanes qui avaient repoussé leurs exigences.

 ___________________________________________________________________________

-60 Les armées Suèves d'Arioviste battent les Éduens et les Séquanes.

 ___________________________________________________________________________

-59 César est nommé consul.

 ___________________________________________________________________________

-58 César est nommé proconsul de la Gaule cisalpine et transalpine.

 Les Helvètes incendient leurs villes et leurs villages avant de migrer vers l'ouest.

César s'oppose aux passage des Helvètes par la Gaule transalpine.

mai Les Éduens demandent l'aide aux romains suite à des pillages helvètes.

juin César remporte la victoire sur les Helvètes près de Montmort et les oblige à regagner leur terres.

Juillet L'assemblée de tous les peuples gaulois décide de demander l'aide de César contre Arioviste.

Août Échec de l'entrevue entre César et Arioviste près de Vesontio (Besançon).

Septembre César repousse les Suèves au-delà du Rhin et prend ses quartier d'hiver chez les Séquanes.

 ___________________________________________________________________________

-57 Galba prend la tête d'une alliance belge contre César et les Éduens.

Mai Victoire de César contre les Belges près de La Miette.

Juin Prise de Noviodunum (Pommiers) par César, Galba se constitue prisonnier.

Jules César soumet la Belgique.

 ___________________________________________________________________________

-56 Pacification de toute la Gaule par César et ses lieutenants.

 César prend prétexte d'une menace d'émigration des Helvètes (qui fuient les germains d'Arioviste) vers l'Aquitaine pour intervenir avec ses 30.000 légionnaires

Crassus, jeune lieutenant de César (mais qui fera parti du triumvirat), après le siège victorieux de Sontiatum oppidum (Lectoure ?) et de Bigaar près de Tartas, bat les tribus indigènes à Sos (Lot & Garonne)

___________________________________________________________________________

-55 César repousse les armées germaniques et les poursuit au-delà du Rhin.

soumission des peuples d'Aquitaine. L'Aquitaine, qui est distinguée du reste des Gaules, pourrait signifier soit "Pays des Eaux" (mais pourquoi Aqua-terra se serait transformé en Aqui-terra ?), soit "Terre d'Ask" (Aski-terra). Elle s'étend alors des Pyrénées jusqu'à la Garonne. Strabon prétend que les Aquitains, par la forme du corps et la langue, ressemblent plus aux Ibères qu'aux autres peuples de la Gaule.

 Jules César débarque en Grande-Bretagne.

 ___________________________________________________________________________

-54 Seconde expédition Jules César en Grande-Bretagne.

 Soulèvement d'Ambiorix (Éburons) qui massacre les 15 cohortes de Sabinus et Péloponnèse

 octobre Les Nerviens assiègent la légion de Q. Cicéron, les Armoricains celle de Roscius.

 novembre Intervention de César contre les Morins et les Éburons et de Labienus contre les Trévires.

 ___________________________________________________________________________

-53 février Trois légions viennent renforcer les sept légions déjà présentes.

 mars César ravage le territoire des Nerviens en représailles.

 avril César convoque l'assemblée des Gaules à Samarobriva (Amiens) ; Intervention de César contre les Carnutes, les Trévires et les Sénons qui n'ont pas répondu à sa convocation.

 mai Intervention de César en Belgique contre Ambiorix et le poursuit jusque dans les Ardennes sans pouvoir le capturer.

Septembre César convoque l'assemblée des Gaules et fait condamner les chefs rebelles.

 ___________________________________________________________________________

-52 23 janvier Massacre des résidents romains de Genabum, début de l'insurrection générale

des Gaules sous le commandement de Vercingétorix.

Mars César prend Vellaunodunum (Montargis), Genabum (Orléans), Noviodunum.

Avril César s'empare d'Avaricum après 25 jours de siège et massacre la population.

Juin Victoire de Vercingétorix à Gergovie.

Juin Victoire de Labienus sur les Parisii à Lutèce.

Août Vercingétorix se replie sur Alésia.

20 septembre L'armée de secours gauloise échoue devant Alésia.

27 septembre Capitulation de Vercingétorix.

 ___________________________________________________________________________

-51 février Reprise de la pacification de la Gaule par César.

  rome    carte du commerce romain

 ___________________________________________________________________________

 -52  Cléopâtre Reine d’Egypte.

 

 ___________________________________________________________________________

DOMINATION ROMAINE

(-52 à 428)

 ___________________________________________________________________________

-50 Début de la Tène D2. La Gaule est pacifié par César. Vers l'an -50 :
La soie chinoise parvient à Rome.

 ___________________________________________________________________________

-49 12 janvier Jules César franchit le Rubicon, frontière de la Gaule Cisalpine, marquant ainsi le début de la guerre civile.

-49 à -48 Guerre civile Pompée vaincu par César qui franchit le rubicond

en Janvier -49. Pompée se réfugie en Egypte

-49 : Marseille choisit la neutralité dans la lutte opposant César à Pompée. César assiège la ville qui capitule au bout de 6 mois.

___________________________________________________________________________

-48 Dictature de César

janvier César débarque en Macédoine.
César assiège Pompée à Dyrrhachium.
Pompée brise le siège de Dyrrhachium et s’échappe.
juin Triomphe de césar à Rome, exécution de Vercingétorix à Rome.  le calendrier julien est introduit, il sera la référence dans toute l'Europe jusqu'à l'établissement du calendrier grégorien en 1582.

9 août Victoire de César à Pharsale contre Pompée qui prend la fuite en Égypte où il est assassiné sur ordre de Ptolémée

 ___________________________________________________________________________

-44 mars Assassinat de César.

 ___________________________________________________________________________

-43 Fondation de la colonie romaine de Lugdunum.

novembre Traité de Bologne accordant la Gaule à Antoine.

second Triumvirat Antoine Octave Lépide

___________________________________________________________________________

-42 Traité de Philippes accordant à Antoine le Gouvernement de toutes les Gaules.

___________________________________________________________________________

 9 août -48 : Bataille de Pharsale : Jules César écrase Pompée.

 ___________________________________________________________________________

 16 novembre -42 : Naissance de Tibère.

Tibère est le fils de Tiberius Claudius Nero et de Livie Drusilla.

 ________________________________________________________________________

-41 Antoine s’installe à Alexandrie avec Cléopâtre.

 ___________________________________________________________________________

-40 Traité de Brindes accordant la Gaule et l'occident à Octave et l'Orient à Antoine.

 ___________________________________________________________________________

 -38 : Octave force Livie et son mari à divorcer. Il peut ainsi épouser Livie.

 ___________________________________________________________________________

-34 Antoine donne Alexandrie à Cléopâtre VII, provoquant la colère d’Octave.

___________________________________________________________________________
-33 1 janvier Octave dénonce les donations faites par Antoine.

___________________________________________________________________________
-32 février Mise en cause d’Antoine au sénat par Octave.

mai Antoine s’installe à Athènes avec Cléopâtre.

octobre Octave déclare la guerre à l’Égypte.


-32 31 décembre Fin lé du triumvirat

-31 mars Une tempête empêche le débarquement d’Octave à Corcyre

 2 septembre -31 : Octave (futur Auguste) remporte la bataille navale d'Actium sur Marc Antoine et Cléopatre VII.

Octavien neveu et fils adoptif de César est le maître du monde romain

___________________________________________________________________________
-30   L'Egypte devient province romaine   

15 août -30 : Suicide de Cléopatre VII.

Un moment supplanté par les descendants directs d'Auguste, Tibère devient son héritier naturel suite à la mort des petits enfants de l'empereur.

___________________________________________________________________________

-29 Triomphe d'Octave.

 ___________________________________________________________________________

-27 16 janvier Octave reçoit le titre d'Auguste. fin de la république Romaine le sénat donne  le titre d'Auguste à Octavien

Début de l'empire romain

 Lugdunum (Lyon) devient capitale des Gaules.

 Nouvelles colonies fondées par Auguste : Orange, Avignon, Cavaillon, Apt, etc. La Narbonnaise devient province sénatoriale.

 -27 à -25 Agrippa fait construire le panthéon à Rome,  celui ci fut reconstruit par Adrien  entre +120 et +125

                                 

___________________________________________________________________________

-25 Annexion romaine de la Galatie ( celtes)

___________________________________________________________________________

-14 Soumission des Ligures.

___________________________________________________________________________

-12 Campagne de Drusus contre les Sicambres (Germanie).

1er août Drusus réunit une assemblée provinciale des chefs de la Gaule.

Pyramide Caïus Cestius

                     

___________________________________________________________________________

-11 Campagne de Drusus contre les Usipètes (Germanie).

 ___________________________________________________________________________

-9 Drusus conquiert le pays des Suèves, des Chattes, des Chérusques et atteint l'Elbe.

Son frère Tibère le remplace à sa mort.

___________________________________________________________________________

-8 Campagne de pacification de Tibère en Germanie.

___________________________________________________________________________

0 Fin de la Tène D2 (Tène Ancienne)

___________________________________________________________________________

 

RETOUR                   SUIVANT